Spread the love
komlan-sèdzro
Le préfet Komlan Sèdzro donnant le top dans le Mono

A l’instar des autres départements du pays, le Ceg1 Lokossa a servi de cadre lundi 19 juin 2017 au lancement des épreuves écrites du Baccalauréat session de juin 2017, pour le compte des départements du Mono et du Couffo. C’est le professeur Fulgence Afouda superviseur général de l’Office du Bac, assisté du préfet Komlan Zinsou Sèdzro du Mono, qui a donné le top de l’examen. En lançant les épreuves à 8 heures, le professeur Afouda a confié que le taux d’inscription des candidats a baissé cette année dans les départements du Mono et du Couffo. Ensuite, il a invité les candidats à la sérénité. Le préfet du Mono, Komlan Zinsou Sèdzro, rappellera aux candidats que le Bac est un examen et non un concours. « Ce n’est pas un concours. Vous pouvez tous réussir. Je vous souhaite une bonne chance », a-t-il déclaré. Après le lancement officiel, la délégation préfectorale a sillonné quelques centres pour constater le bon déroulement dudit examen.

 Des cas d’absences dans le Couffo
 Dans le département du Couffo, c’est la Commune de Toviklin qui a abrité le lancement des épreuves. A cette occasion, le maire Rigobert Tozo a dénoncé les nombreux cas d’absences constatées dans les centres de composition. Sur les 5202 candidats inscrits et répartis dans 8 centres, on dénombre 6 cas d’absences au Ceg 1 de Dogbo, 28 cas au Ceg 1 de Djakotomey et 25 cas au Ceg Aplahoué. Présent sur les lieux, le préfet, Christophe Mégbédji a fustigé cet état de choses et a appelé les candidats à la sérénité. 
 
Gaétan Nato et
Cocou Hounkpè
(Br. Mono-Couffo)