Spread the love
togbonon-5
Gilbert Togbonon a fait le bilan à mi parcours de la Criet depuis sa création jusqu’à ce jour

3 septembre 2018 – 13 décembre 2018. Cela fait exactement 100 jours que la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet),  a ouvert ses portes. Elle a été instituée par la loi 2018-13 du 02 juillet 2018 complétant une ancienne loi portant organisation judiciaire au Bénin. Face à la presse ce jeudi 13 décembre 2018 au siège de la Cour à Porto-Novo, le procureur spécial de la Criet, Gilbert Togbonon a fait le bilan à mi parcours du travail abattu par l’institution judiciaire. Selon ses dires, la Criet a connu à ce jour 85 dossiers. 03 dossiers sont devant l’information correctionnelle. « Parmi les 85 dossiers, nous avons les infractions à caractère économique, les infractions relatives aux drogues à haut risque et  surtout les infractions concernant la cybercriminalité. Près de 40 dossiers ont déjà une décision », a-t-il déclaré. Profitant de l’occasion, il a également fait savoir que des dossiers connus par d’autres tribunaux et Cours reviendront devant la Criet. « Des activités existent encore pour que le président puisse programmer bientôt une autre session », a-t-il laissé entendre. Pour finir, il s’est réjoui du travail abattu par cette Cour. « C’est vous dire la vitalité qui existe actuellement au parquet, le travail que nous sommes en train d’abattre », a-t-il ajouté. Il est à rappeler que le dossier dit « 18 kg de cocaïne pure » a été abordé par les professionnels des médias au cours de cette rencontre. Sur ce dossier, le procureur Gilbert Togbonon a laissé entendre qu’aucune notification ne lui a été faite pour l’instant.

 Léonce Adjévi