Spread the love

Sceau-justiceLes débats ont repris ce jeudi 09 janvier 2019 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), dans le cadre de la quatorzième journée du procès Icc-services. A la barre, le colonel Marcellin Zannou, l’une des personnalités de l’église du Christianisme céleste. Auditionné, il a fait savoir que c’est au sein de cette église qu’a démarré l’activité de placement de Icc-services. Le colonel Marcelin Zannou, a déclaré avoir été informé des activités de Icc-services, en 2008. Déjà, il voyait mal la publicité qui leur était accordée sur la radio alléluia FM. Pour revenir à Icc, le douanier à la retraite aurait demandé aux promoteurs de Icc-services de cesser avec l’activité de l’épargne. « Ça n’allait pas tenir pendant longtemps techniquement », leur a-t-il dit. Pourquoi n’avoir pas porté plainte en ce moment alors que vous étiez douanier ? Selon monsieur Zannou, il a pensé que la dénonciation au sein de l’église était une solution. Les débats sont actuellement suspendus. Ils reprendront à 14h avec à la barre les responsables des banques dans lesquelles les responsables de Icc-services faisaient des transactions financières.

Léonce Adjévi