Spread the love
ABIMBOLA-J
Le pdt du Rnd Jean Michel Abimbola se démarque des Fcbe

Le parti du Rassemblement national pour la démocratie (Rnd) s’est donné le temps de la réflexion ce samedi 24 octobre 2015 au Palais des congrès à Cotonou. C’est au cours de son 4ème congrès ordinaire. L’événement a connu la participation de nombreux acteurs politiques de la mouvance et de l’opposition.

Le Président du Rnd, Jean Michel Abimbola, veut respirer. L’engrenage des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) étouffe la culture de la réflexion libre. Il ne compte plus suivre la barque. Dans son discours, le leader du Rnd a planté le décor à travers une caricature lourde de sens. « Lespartis politiques de l’Alliance Fcbe attendent de voir, tels des fidèles à genoux à la place Saint Pierre, la fumée blanche sortir du conclave des cardinaux, pour s’exclamer Habemuscandidatum » (Nous avons un candidat). Cette politique qui supprime la critique à des âmes pourtant doté de raison est selon Jean-Michel Abimbola,une forme de crétinisation à laquelle il se refuse de pactiser. « Comment demander à 80 partis politiques et à 200 mouvements, sans réflexions et sans débats, de suivre comme des moutons de panurge, des leaders qui eux-mêmes se perdent en conjectures et se demandent ; où est le chemin ? Quelle direction prendre, quelle route choisir ? », s’est-il interrogé. Le leader va plus loin en mettant le doigt sur ce qui constitue finalement le cauchemar Fcbe. « Depuis 2006, l’histoire de notre groupe politique, l’histoire du Changement et de la Refondation est parsemée d’ostracisme, d’exclusion de leaders, de chefs de partis politiques, de personnalités qui ont osé poser des questions ‘’dérangeantes’’. Où sont les premiers compagnons du Changement ? Où sont les soldats du Changement et de la Refondation ? Pourquoi faut-il que la révolution finisse toujours par dévorer ses propres enfants ? », s’est demandé Jean-Michel Abimbola. Le mal est profond, et le Rnd se donne le pari quoique cela coûte, de s’extraire de cet enfer. Il trouve qu’on ne peut en aucune manière, lui retirer son droit d’inventaire de l’héritage Fcbe. « Nous pensons que nous devons dresser le bilan des deux quinquennats du Président Yayi Boni afin d’en tirer les conclusions pour l’avenir. Pourquoi n’aurions-nous pas collectivement et n’aurais-je pas moi comme chef de parti politique le droit d’inventaire ? N’est-ce pas cela l’attitude de la raison ? N’est-ce pas cela l’esprit critique et l’esprit de progrès ? », se questionne-t-il. C’est d’ailleurs la tâche que s’est donnée le Rnd ce samedi. Ensemble, les militants ont fait le diagnostic des maux dont souffre la jeune démocratie béninoise, élaboré des pistes pour une réforme profonde du système partisan. Ils ont également procédé à la relecture des textes du Parti mais aussi défini le portrait idéal du prochain président de la République. L’initiative a obtenu l’adhésion des leaders politiques de la mouvance et de l’opposition. Sacca Lafia, Eric Houndété, Alexandre Hountondji, Adidatou Mathys, et Nassirou Bako Arifari ont remercié le leader politique pour son engagement et sa volonté à lancer des débats de fond sur l’avenir du Pays. De toutes les interventions, celle du député Fcbe Bako mérite sans doute plus d’attention. « En 2016, la victoire sera transpartisane. Je le répète elle sera transpartisane. Elle ne sera ni la victoire de la mouvance, ni celle de l’opposition, mais le fruit d’une recomposition politique », a-t-il prédit.

AT

 Communiqué final

 Palais des congrès de Cotonou, le Samedi 24 octobre 2015

Le Samedi 24 octobre 2015, les militants du Rassemblement national pour la démocratie (Rnd) ont tenu au palais des Congrès de Cotonou leur 4ème Congrès Ordinaire pour procéder à la relecture des textes fondamentaux, au renouvellement des instances, et pour se prononcer sur l’actualité nationale.

Ainsi, après avoir fait le bilan de son appartenance à l’Alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et de son soutien au président Boni Yayi, le Congrès a examiné puis adopté les Statuts et le Règlement intérieur.

Un nouveau Bureau exécutif national de 23 membres présidé par Monsieur Jean-Michel Hervé Babalola Abimbola a été élu.

Le Congrès a en outre, fidèle à sa parole, réaffirmé son soutien au Dr Boni Yayi jusqu’au 06 avril 2016.

Enfin, après avoir exploré l’éventualité d’une candidature interne au Parti, le Rnd opte pour le rassemblement et affirme sa disponibilité à œuvrer avec tous ceux qui croient aux valeurs républicaines. Le Rnd apportera son soutien à une candidature sur la base d’une vision partagée et d’un projet de société répondant aux aspirations du peuple.

 Fait à Cotonou, le samedi 24 octobre 2015,

Le Congrès