Spread the love
YARIGO2
Noélie Yarigo

L’athlète béninoise, Noélie Yarigo, est déjà sortie des 15ès championnats du monde d’athlétisme qui se déroulent en ce moment à Pékin (Chine). Elle a, en effet, terminé dans la nuit de mardi à mercredi à la 6è place de sa série du 800 m en 2’02’’48. C’est une élimination douloureuse car Yarigo a été retardée à 200 m de l’arrivée par la chute de l’Américaine Johnson Montano alors qu’elle était à ce moment-là en 4è position en train de produire son effort. « C’est injuste et cruel à la fois (…) », a commenté des observateurs. La pensionnaire du Centre d’entraînement de Cotonou (Cec) a même terminé à une seconde de la vainqueur de cette série, l’Allemande Fabienne Kohlmann (2’01 »42). « Fin d’une belle aventure… A tous ceux que j’ai déçus aujourd’hui, je vous demande pardon. J’ai été victime de la chute de l’Américaine Montano qui est tombée à mes pieds me stoppant dans mon élan, le temps de me retrouver un écart s’est créé, et c’était trop tard pour rattraper. Je sais que certaines personnes porteront des jugements à mon égard, mais pour moi la vie continue. Je vais me rattraper lors des prochains jeux africains à Brazzaville (…) », a confié Yarigo qui n’a pas pu retenir ses larmes. Pour information, Noélie Yarigo avait couru en 2’00’92 au printemps, à New York (Etats-Unis). La native de Matéri devra vite se remettre de cette cruelle désillusion car sa saison n’est pas terminée : le mois prochain, elle participera aux jeux africains prévus du 4 au 19 septembre à Brazzaville (Congo). Et pour 2016, elle est d’ores et déjà qualifiée pour deux rendez-vous internationaux : les mondiaux indoor et les Jeux olympiques de Rio de Janeiro (Brésil).

 F.A.G