Spread the love
eric-houndete
La candidature de Houndété portée par une coalition

Course pour la Marina: La plateforme « Bénin nouveau » coopte HoundétéLa salle de conférence du Conseil national des chargeurs du Bénin a abrité, dimanche 24 janvier 2016, une activité dénommée la plateforme politique «Le Bénin nouveau». Elle est l’initiative des membres de l’Union fait la nation, des amis et sympathisants de Eric Houndété.

Enfin, Eric Houndéte, candidat de l’alliance Force clé et candidat à la candidature unique de l’Union fait la nation, peut désormais s’appuyer sur une coalition politique dans la course à la Marina. Hier, on a assisté à la naissance de la plateforme «Le Bénin nouveau» constitué des militants de l’Union fait la nation (Un), des militants de Force clé, des amis et sympathisants du candidat. Ces militants délégués, venus de toutes les sections du Bénin et en rupture de confiance avec l’Un, ont marqué leur refus de l’imposture, de la liquidation des acquis démocratiques. Avec la certitude qu’une nouvelle politique est bien possible, cette plateforme politique se veut « une réponse audacieuse à la démission collective des partis politiques », affirme le professeur Christophe Kougnazondé. Selon Paul Dêhoumon, président du comité d’organisation, il est question de s’indigner contre la tragédie à l’Un, incapable de désigner un candidat à l’interne. Alors, Parfait Ahoyo, conseiller technique d’Adrien Houngbédji indique que la rencontre d’hier est pour célébrer une jeunesse debout, célébrer le courage politique au moment où les partis politiques ont perdu tout repère. Et citant Mitterrand, il affirme qu’en « politique, on ne fuit pas les difficultés. On s’appuie dessus et on avance ». C’est pourquoi le candidat Eric Houndété, après avoir présenté ses excuses aux militants qui ont cru à l’Un, a demandé que personne ne pleure. Au contraire, il faut redonner de l’espoir au peuple béninois.
 « Le Bénin nouveau » : la terre fertile
 La plateforme politique naît au moment où des ronces étouffeuses de rêve ont poussé au cœur de la nation. Ceci pour empêcher la graine unique et saine jetée de porter de beaux fruits pour les 10 millions d’âmes. Alors, cette plateforme politique se charge de créer, parmi ces ronces, un espace fertile pour que la graine jetée avec précaution puisse s’épanouir. Cette graine est bien le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété. Et à la fin des travaux en sous-commission et en plénière, plusieurs recommandations et résolutions ont été formulées. Le candidat Eric Houndété et les membres du bureau sont chargés d’aller négocier avec d’autres candidats qui partagent les mêmes idéaux. Ceci, afin de voir dans quelle mesure une union est possible pour la victoire. Le point devra être fait à la plateforme au plus tard le 27 janvier 2016. Aussi, des appels ont été adressés au Cos-Lépi pour la mise à disposition des cartes d’électeur à temps et à la Céna pour plus de transparente dans l’organisation de l’élection.
 « Croyons en nous »
 Le candidat a rassuré que les recommandations formulées seront portées avec sérieux pour l’atteinte des objectifs fixés. Le candidat Houndété a saisi l’occasion pour énumérer ces cinq priorités pour les cinq prochaines années. Il parle de création d’emplois aux jeunes en prenant deux axes que sont l’économie locale et le numérique. Il faudra nourrir le Bénin en mécanisant l’agriculture, en mettant la jeunesse au travail et en donnant de la valeur au travail des éleveurs et pêcheurs. La promotion d’une nouvelle politique d’aménagement du territoire est la troisième priorité. Il faudra assurer l’éducation, améliorer la santé et l’accès à l’eau. Enfin, il faut électrifier le Bénin et assurer l’énergie aux entreprises. En attendant, il faut croire en nous-mêmes, croire en la jeunesse. Et déjà, le candidat Eric Houndété a prêté le serment de continuer à servir le Bénin avec loyauté, fidélité, mais aussi avec responsabilité et dans le refus de la facilité.
    Cellule de communication