Spread the love
locaux-ecureuils
Les Ecureuils locaux

Le Bénin a sorti hier dimanche 23 juillet 2017, au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou, le Togo au 1er tour des éliminatoires du Chan Kenya 2018 au bout du suspense…

Comme à l’aller il y une semaine, les Ecureuils réussissent leur entame avec un meilleur visage. Bousculés physiquement, les Togolais sont également copieusement dominés dans le jeu. Mais ce sont les visiteurs qui signent la première frappe cadrée par Sèmiou Tchatakora (21è). La plus grosse occasion béninoise de ce premier acte est signée de Marcellin Koukpo. Seul au point de pénalty à la retombée d’un corner de Mama Séibou, l’attaquant manque le cadre. Les Ecureuils ne concrétisent pas leur domination face à un adversaire qui n’a pas existé pendant le premier acte. Dès la reprise, Ogoulola lance Charbel Gomez dans son couloir gauche, Aboky n’était pas loin de reprendre le centre à ras de terre. L’ailier de la Ja Cotonou finit par trouver la faille de la tête au point de penalty sur un coup franc excentré bien tiré par Séibou 1-0.  Le Bénin garde son emprise sur le jeu, mais le Togo va mieux en seconde période et se réveille à l’heure de jeu. Glodjinon sort une double parade à bout portant devant Guillaume Yénoussi et Sèwonou. Déjà buteur à l’aller, l’attaquant de l’As Togo Port égalise sur un tir en puissance dans l’angle fermé (1-1). Comme à Lomé, le match s’achève sur le même score malgré la bonne copie des Béninois face à des Togolais plutôt moyens. Le sort du match se décide aux tirs au but.
 
Glodjinon sauve les Ecureuils !
 
Il y aura même un scénario invraisemblable. Quand Abdel Bouraima envoyait le quatrième tir béninois dans le ciel de Cotonou, les espoirs béninois s’amenuisaient. Le Togo réussissait un sans-faute avec les trois premiers tirs transformés. Derrière, Glodjinon sort la parade qu’il fallait devant Efoé Novon, le quatrième tireur des Eperviers. Hakim Ouro-Sama, le cinquième tireur, voit son tir rebondir sous la transversale et devant la ligne de but. Bien avant, Marcellin Koukpo ramène le Bénin dans la course en marquant son tir au but. 3-3 après la première série de cinq. Ouf. Après avoir transformé son propre tir, le gardien héros Steve Glodjinon récidive et fait parler sa manchette devant le huitième tireur togolais Issoufou Bourahana après l’échec d’Ibrahim Ogoulola. Le gardien de la Ja Cotonou maintient le Bénin en vie. Et la libération arrive avec le tir manqué par le gardien togolais Sabirou Bassa-Djéri qui voit sa frappe ricocher sur la transversale et filer hors du cadre. Plus tôt, Ramane Adjanakou ne savait pas encore qu’il venait d’inscrire le tir qui a ouvert la voie du second tour aux Ecureuils. 8-7 pour le Bénin qui jouera le Nigeria au second tour dans un mois  pour espérer décrocher son  premier ticket pour le Chan Kenya 2018.
 
Bénin : Glodjinon – Yarou, Adjanakou, Bah Yéré, Houngbédji – Séibou, Ogoulola – Aboky (Bouraima 76è), Gomez – Koukpo, Elégbédé (Saliou 70è). Coach : Oumar Tchomogo (Bénin)
 Togo : Bassa-Djéri – Adégnon, Ouro-Sama, Bourahana, Kouloun- Efoé, Gazozo, Yénoussi, Dégli (Bilali 56è) – Sèwonou, Tchatakora. Coach : Jean Paul Abalo (Togo)
 
EAB & Géraud Viwami (Coll)