Spread the love

 

Le ministre Sonon n'a pas pu taire les divergences
Le ministre Sonon a rapporté l’arrêté de son prédécesseur à titre conservatoire

Tout juste après avoir pris les rênes du ministère des Travaux publics et des transports, Gustave Sonon prend sa première décision. Il a suspendu, ce lundi 22 juin 2015, l’augmentation du prix de la visite technique appliquée par les responsables du Centre national de sécurité routière (Cnsr). En effet, les responsables du Cnsr avaient revu à la hausse, début juin, le prix de la visite technique. Une décision qui n’a pas reçu l’approbation des clients du Cnsr encore moins celle des différents syndicats des transporteurs. Sur le terrain, c’est effectif. La décision du ministre a été réellement mise en application dans la matinée de ce mardi. « Aujourd’hui, nous avions effectivement payé l’ancien prix. Avant, ils nous avaient dit que les prix ont été augmentés. Mais, ce mardi, c’est revenu à l’ancien prix. Tu payes selon le type de véhicule », a témoigné Anatole Vodounon, conducteur de taxi, rencontré au siège du Cnsr à Epkè. Avec cette décision conservatoire du ministre, différents acteurs du secteur des transports auront l’occasion de se concerter pour voir s’il y a vraiment lieu de revoir ces prix à la hausse. Et déjà, Jacques Ayadji qui a milité pour le retour à l’ancien prix de la visite technique salue la décision du nouveau ministre.

 Angèle Toboula