Spread the love
Charles2Toko
Charles Toko a exposé les réformes contenues dans la loi de finances

Les membres de la Commission économie et finances locales (Cefl) de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) ont tenu, le vendredi 04 mai 2018, à Bohicon, leur  première session ordinaire de l’année en cours. A cette occasion, ils ont échangé autour des questions économiques et financières en lien avec les subventions de l’Etat et la mobilisation des ressources propres. En ouvrant les travaux le président de la Cefl, Charles Toko, a  exposé à ses invités les réformes contenues dans la loi de finances 2018, les critères de cofinancement de l’Union européenne des communes tout en les invitant à l’assiduité. A l’en croire, la présente session vise à s’approprier des réformes en cours dans la gestion des subventions que l’Etat accorde aux Communes, à  faire des propositions concrètes à l’Ancb en vue de lui permettre de mieux défendre les intérêts de ses membres. Cette rencontre a permis aux participants d’élaborer des documents pouvant guider les membres de l’Ancb à bien jouer leur rôle de défense et  de plaidoirie  en faveur des  communes. Ils ont également suivi une communication de l’unité de gestion des reformes du  ministère de l’économie et des finances, sur les réformes de la loi de finances 2018 et la bancarisation des dépenses communales avec la dynamique des finances publiques comme locales. La Commission des finances locales (Conafil), conviée à ce rendez-vous, a saisi aussi l’opportunité pour entretenir les participants sur les critères de décaissement des fonds, du Programme d’appui au développement territorial sous financement de l’Union européenne, par les Communes. Le partage d’expériences, la restitution de la mission à Kigali  et le point de la mise en œuvre des recommandations de la 3ème session de la Cefl ont aussi meublé les échanges.

 

Zéphirin Toasségnitché 

(Br Zou-Collines)