Spread the love
ahanhanzo
Le maire Ahanhanzo reçoit le feu vert du conseil

Le Conseil communal d’Abomey s’est réuni en session ordinaire le week-end écoulé pour examiner une quinzaine de points inscrits à l’ordre du jour. Après quatre jours d’intenses travaux, les élus communaux ont pris d’importantes décisions, notamment l’autorisation du maire à prendre part à une réunion de l’Aimf.

Le maire d’Abomey, Blaise Ahanhanzo-Glèlè, doit prendre part, avec une délégation de la commune, à une rencontre de l’Association internationale des maires francophones (Aimf). Ainsi en a décidé le conseil communal. À ce rendez-vous de haut niveau, l’autorité communale aura l’occasion de vanter les opportunités de la ville historique du Bénin aux investisseurs privés histoire de les encourager à venir investir à Abomey. Au cours de cette session statutaire, la première de l’année, les conseillers ont également autorisé le maire à se rendre en Chine.  Dans le cadre de la coopération décentralisée, deux techniciens sont autorisés à se rendre en Albi pour leur renforcement de capacité dans le domaine des installations électriques. Par rapport aux conflits de royautés, une commission a été mise sur pied pour travailler en synergie avec les gardiens de la tradition en vue d’un dénouement heureux des crises qui déchirent certaines familles royales. Selon Gabriel Mèdéhou, le  premier adjoint au maire de la ville d’Abomey, la session a également désigné les représentants de la commune d’Abomey qui vont siéger au sein de la Communauté de communes du Zou (Ccz). Les questions touchant aux travaux de lotissement et au développement intégral de la commune ont aussi fait l’objet de débat. Pour le maire Blaise Ahanhanzo-Glèlè, l’ambiance qui a prévalu lors des discussions témoigne de ce que le conseil communal d’Abomey, contrairement aux intoxications sur les réseaux sociaux, a retrouvé son harmonie.  
 
Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)