Spread the love

ivoireLa lutte contre la criminalité faunique a une fois de plus payé à Kandi. Une équipe mixte des agents de la direction du parc W et des éléments de la Police républicaine de la localité, en collaboration avec le programme Appui à l’application des lois sur la faune et la flore (Aalf-Bénin), a mis la main sur 2 présumés trafiquants d’ivoires avec 2 pointes d’ivoire le jeudi 27 juin 2019. Cette arrestation témoigne de la bonne performance du dispositif mis en place par le gouvernement pour que le Bénin ne soit un pays de transit des produits de faune. Les forces de sécurité publique, de concert avec les activistes, veillent au grain pour la protection du patrimoine faunique national et régional. La loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et son texte d’application, proscrit l’importation, l’exportation, la réexportation ou la commercialisation des animaux sauvages ou leurs trophées et dépouilles en dehors des cas permis. Tout comme cette loi, des conventions internationales telles que la Cites interdisent également le commerce des trophées des espèces intégralement protégées comme l’éléphant. Pris en flagrant délit, ces présumés trafiquants doivent répondre de leurs actes devant la justice. Au regard de la loi, ils risquent une amende de 300 000 à 800 000 FCfa et/ou un emprisonnement de 6 mois à 5 ans dès que leur culpabilité sera établie.

SA