Spread the love
helios
Le Cs  »Hélios » a abrité plusieurs spectacles du Fitheb

Les rideaux sont tombés le jeudi dernier  sur la 13ème édition du  Festival international du théâtre du Bénin (Fitheb). Dans le Zou, les fans du théâtre ont pu vivre l’évènement grâce au Complexe scolaire  « Hélios » de Bohicon qui a soutenu l’évènement. Ce geste,  une tradition  instituée depuis une dizaine d’années,  consiste à nouer un partenariat dynamique avec le Fitheb. A mis-parcours, ce collège, face à de nouveaux défis, a suspendu sa participation  pour des raisons internes. Mais à la 13ème édition, il a rejoint les rangs en rétablissant le pont autrefois rompu. Justifiant le sens de leur participation au Fitheb, Ambroise Wanou, l’actuel directeur du Cs/Hélios, a expliqué que les connaissances dont les élèves ont besoin pour leur formation ne sont pas que livresques. Ils peuvent  également les puiser dans les arts. C’est animé donc par ce souci qu’Ambroise Awanou et sont équipe ont financé le spectacle en salle qui s’intitule «Monsieur, Blanchette et le loup» de José Pliya. C’est une adaptation de conte riche en enseignements qui a permis aux élèves de tirer des leçons de vie pour leur propre gouverne. Ce faisant,  les autorités du Cs/Hélios ont donné l’opportunité aux élèves de Bohicon et environs de suivre plusieurs spectacles de théâtre joués par des professionnels histoire de se départir,  non seulement des livres mais aussi, de les amener à prendre goût aux théâtres. C’est capital, dira Apollinaire Agbazahou car les enfants des collèges et lycées perdent l’habitude d’aller au théâtre. Il regrette et accuse les professeurs de lettres qui aujourd’hui ne s’intéressent pas eux aussi à la chose. Or, le théâtre fait partie de leur matière. Ainsi, il exhorte les professeurs de français à prendre des initiatives en vue de corriger cette lacune. En dehors de ce spectacle, deux autres sont venus boucler la boucle cette année. Les regards sont alors tournés vers la 14ème édition qui aura lieu dans deux ans.

Z T
(Br Zou-Collines)