Spread the love

Bintou-Chabi-Adam-MASMF-279x300Le Bénin va célébrer à l’instar des autres pays du monde entier demain jeudi 08 mars 2018, la 23e édition de la journée internationale de la femme. Le thème choisi cette année est «  L’heure est venue : les activistes ruraux et urbains transforment la vie des femmes ». C’est la commune de Djougou qui est choisie pour abriter les manifestations officielles. A ce titre la ministre des affaires sociales, Bintou Taro Chabi Adam a adressé un message à la nation. Lire ci-dessous l’intégralité de son message.

Béninoises et béninois,

Mes chers compatriotes,

Demain, jeudi 08 mars 2018, le Bénin célèbrera, à l’instar  des autres pays du monde entier, la 23ème édition de la Journée Internationale de la Femme.

Cette Journée a été instituée par l’Organisation des Nations Unies pour d’une part, faire le bilan des avancées et des défis relatifs à la situation des femmes et, d’autre part, sensibiliser l’opinion publique à la mise en œuvre d’actions concrètes en vue d’améliorer les conditions de la femme pour un monde plus équitable et plus prospère.

Béninoises et béninois,

Mes chers compatriotes,

Depuis 1975, à travers plusieurs assises internationales dont celle de Beijing, la plus grande préoccupation des gouvernants, des acteurs de la société civile et des Partenaires Techniques et Financiers est d’identifier les actions à mettre en œuvre pour garantir l’équité et l’équilibre genre. En d’autres termes, la question qui se pose est de savoir: que faire pour que les femmes puissent recouvrer leur notoriété sociale et se considérer comme des actrices indispensables et incontournables du développement de notre nation?

Permettez-moi de reconnaitre ici que beaucoup d’actions ont été initiées par divers acteurs pour promouvoir l’insertion de la femme dans les systèmes économique, politique et social de notre pays. Je voudrais citer dans ce registre:

  • la volonté politique affirmée au plus haut niveau de l’Etat par la souscription à la plupart des engagements internationaux et la ratification des conventions relatives à la promotion de la femme et du genre;
  • la coopération avec les Partenaires Techniques et Financiers pour des actions concertées dans les domaines de la promotion de la femme et du genre;
  • la synergie d’actions entre les acteurs du secteur public et ceux de la société civile pour que la femme joue pleinement sa partition dans les actions de développement, etc.

Béninoises et béninois,

Mes chers compatriotes,

Cette année, la communauté internationale nous invite à nous pencher sur le thème: «L’heure est venue: les activistes ruraux et urbains transforment ta vie des femmes».

Ce thème est évocateur et s’inscrit dans le fil d’un mouvement mondial sans précédent en faveur des droits des femmes, de l’égalité et de la justice. En effet, ces derniers mois, le harcèlement sexuel, la violence et la discrimination à l’encontre des femmes ont fait la une des médias et ont fortement suscité un débat public et d’envergure mondiale stimulé par une détermination affirmée à instaurer un changement.

En choisissant ce thème, les Nations Unies nous invitent donc à initier des actions visant à favoriser l’autonomisation des femmes dans tous les contextes – ruraux et urbains – et à célébrer les activistes qui travaillent sans relâche à revendiquer les droits des femmes à réaliser leur plein potentiel.

Les Nations Unies voudraient également «  appeler l’attention des Etats sur les droits et [‘activisme des femmes rurales, qui représentent plus d’un quart de la population mondiale et une majorité des femmes travaillant dans le secteur agricole, dont la proportion dans la main-d’œuvre agricole mondiale est de 43%  ».

Chers compatriotes,

Nous sommes donc invités à reconnaitre qu’aujourd’hui, les femmes rurales et leurs organisations représentent un potentiel énorme pour le développement de notre pays. Leur travail est fondamental non seulement pour le développement des foyers ruraux et des économies locales, mais également pour l’économie nationale. Elles représentent généralement l’essentiel de la main d’œuvre des exploitations agricoles et ont la charge des opérations post-récolte de manutention, de transformation et de commercialisation à petite échelle.

En milieu urbain, les femmes, sont de plus en plus amenées à jouer un rôle économique important grâce à leurs activités commerciales, contribuant ainsi su développement. Il reste à les encourager et à les orienter vers l’entreprenariat féminin.

En dépit de leur importante contribution au développement, les femmes, en général, sont victimes de discrimination, d’un manque de reconnaissance de leur travail et donc d’insécurité sous des formes diverses.

Or, il n’est un secret pour personne que l’amélioration des ressources des femmes a des conséquences positives sur le développement au niveau des communautés et de la nation puisqu’elles consacrent une plus grande part de leur revenu à leur famille. Cette amélioration contribue par ailleurs à briser le cycle de la pauvreté intergénérationnelle.

Chers compatriotes,

Mesdames et Messieurs,

Conscient des différents maux qui freinent la protection sociale en général et l’autonomisation de la femme en particulier, le Gouvernement du Président Patrice TALON a, d’ores et déjà, inscrit dans son Programme d’Action, plusieurs projets relatifs à l’amélioration des conditions des femmes.

S’inscrivant dans la même logique, le Ministère des Affaires Sociales et de la Micro Finance, met au cœur de son action, la promotion du progrès pour tous et la contribution à l’autonomisation de la femme rurale et urbaine.

En outre, plusieurs actions du Gouvernement du Président Patrice TALON sont en œuvre à savoir:

  • l’autonomisation économique des femmes que l’Etat appuie en matériels et équipements de travail en vue du renforcement et de l’amélioration de leurs activités génératrices de revenus;

 

  • la mise en place de microcrédits qui sera renforcée par la finance digitale pour’ réduire et maitriser les impayés et surtout limiter et décourager les bénéficiaires de plusieurs crédits au détriment de milliers d’autres femmes en attente d’être servies une fois;

 

  • le projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (I-\RCH) qui dans sa phase opérationnelle garantira aux femmes, des soins de santé pour leur plein épanouissement, La fourniture en eau potable dans toutes les contrées du pays pour soulager les difficultés quotidiennes que rencontrent les femmes dans ce domaine.

Je voudrais inviter toute la population béninoise, les organisations de la société civile, les Partenaires Techniques et Financiers et tous les activistes ou acteurs à méditer sur le thème national » Plus de synergie d’actions pour le bien être de la femme béninoise « .

Mobilisons-nous, mettons nos actions ensemble, convergeons ensemble nos actions pour le bien-être de nos filles, de nos sœurs et de la femme.

Soyons nombreux aux manifestations officielles de la Journée Internationale de la Femme qui auront lieu cette année dans la Commune de Djougou.

Vive la Journée internationale de la Femme!

Vive le Bénin! Je vous remercie.