Spread the love
marie-odile-a
Le ministre de l’enseignement Supérieur, Marie-Odile Atanasso attendu au Parlement

(La Haac, la Présidence et le Médiateur de la République, attendus)

Dans la poursuite des travaux en commission budgétaire, les députés reçoivent ce jour, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Atanasso et les responsables des Institutions que sont la Haac, le Médiateur de la République et la présidence de la République.
Ils passeront devant la Commission budgétaire pour présenter, comme il est de coutume, les grandes lignes de leurs différents budgets. De sources concordantes, la ministre Atanasso est attendue pour expliquer aux députés, non seulement les ressources qui lui sont affectées, mais également, elle répondra à des questions pertinentes, relevant de son portefeuille ministériels. Elle devra dire aux députés comment elle a géré le dossier de séminaire sur la carte universitaire. Cette question est devenue une préoccupation majeure pour les députés. Et c’est une occasion en or pour eux de revenir sur la question. L’augmentation annoncée de son budget tient compte de la nouvelle politique liée à la carte universitaire, et de l’orientation de l’enseignement supérieur, adoptée le mercredi 28 septembre 2016, pour mettre fin à la régionalisation de l’enseignement supérieure. Ceci, afin de mieux renforcer toutes les infrastructures universitaires du pays. La ministre Atanasso, outre la défense de son budget, devra aussi se défendre contre une certaine opinion selon laquelle elle a dribblé les parlementaires. Adam Boni Tessi, président de la Haac, devra plaider pour une augmentation de sa cagnotte, vu les chantiers et les défis qui attendent son institution. Pour Joseph Gnonlonfoun, Médiateur de la République, ses ressources sont très limitées, et il veut bien obtenir, lui aussi, une augmentation du montant qui lui est affecté, un peu moins d’un demi milliard.
 Martin Aïhonnou (Coll