Spread the love
talon2016
Patrice Talon est rentré avec de bonnes nouvelles

Ayant voyagé le dimanche 20 novembre 2016, le président Patrice Talon  est rentré dans l’après-midi du mercredi 23 novembre 2016. Selon le point fait par Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, la diplomatie béninoise est plus active que par le passé et séduit les investisseurs étrangers. Gros point de ce séjour : Patrice Talon a été reçu par le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud d’Arabie Saoudite. C’est une première dans l’histoire du Bénin depuis les indépendances.

Pour une fois dans l’histoire du Bénin, le Roi de l’Arabie Saoudite, Serviteur des deux lieux saints, reçoit, en personne, un chef d’Etat béninois. Cela n’est jamais arrivé depuis 1960. Selon le Ministre des affaires étrangères, c’est la preuve de ce que la diplomatie béninoise se porte désormais très bien. « C’est la bonne santé de notre diplomatie et la perception positive que projette le Chef de l’Etat et son Gouvernement de la perception que nous souhaitons désormais que l’on ait de notre pays. Le président Patrice Talon a donc été reçu par le roi d’Arabie Saoudite », a-t-il souligné. Les deux personnalités ont passé en revue, la coopération entre les deux pays et ont jugé de la nécessité de lui insuffler une dynamique nouvelle. Mais avant de rencontrer le Souverain, a indiqué Aurélien Agbénonci, le président Talon a eu des entretiens avec des Ministres du gouvernement saoudien.  Il a eu une séance de travail avec le Ministre du commerce et de l’investissement qui, en tant qu’ ancien acteur du secteur privé de son pays, n’a pas manqué d’échanger avec le président sur les possibilités qu’offre l’Arabie Saoudite aujourd’hui et les perspectives que l’on peut attendre sur le renouveau de la coopération entre le Royaume et le Bénin. A part lui, le président béninois s’est entretenu aussi avec le vice-président du Fonds saoudien qui, déjà, finance quatre projets majeurs au Bénin dans les domaines de la santé et de l’éducation. D’après Aurelien Agbénonci, dans le prochain programme, est une enveloppe destinée aux forages dans les pays du Sahel et dans les pays qui ont une région sahélienne (la partie septentrionale de notre pays nous qualifie pour accéder à ce financement). Le montant qui est réservé est d’environ 5 millions de dollars américain, a-t-il précisé. L’autre personnalité avec laquelle Patrice Talon a échangé, c’est le Vice-ministre des finances qui est celui qui participe aux activités de la Banque islamique de développement. Ces différents échanges ont préparé l’entretien que le chef de l’Etat et la délégation qui l’accompagnait a eu avec le Gouvernement saoudien en présence du Souverain.
 Une nouvelle Ambassade au Bénin
 L’autre bonne nouvelle annoncée par le Ministre Agbénonci, au cours de son point à la presse, c’est l’ouverture très prochaine d’une Ambassade de l’Arabie saoudite au Bénin. L’Ambassade du Royaume est normalement basée au Nigéria où réside d’ailleurs l’Ambassadeur. Mais désormais, ce ne serait plus le cas selon le Ministre : « Une nouvelle ambassade sera construite ici, au Bénin et le nouvel ambassadeur aura résidence dans ce pays. C’est une demande du chef de l’Etat qui, fait assez inhabituel, a été immédiatement acceptée par sa Majesté, le roi ». Par ailleurs, a indiqué Agbénonci, le roi a ordonné que son Gouvernement dépêche une mission à Cotonou pour afin d’explorer avec la partie béninoise, les avenues nouvelles. « Le président Talon a profité pour présenter son nouveau paradigme de la coopération. Le fait est que nous souhaitons désormais mettre en place un fonds d’investissement en apportant une contribution, en invitant les autres pays ou le partenaire intéressé à mettre aussi sa contribution, afin que ce fonds d’investissement puisse élever les financements dont nous avons besoin pour soutenir et financer des activités d’infrastructures chez nous », a-t-il indiqué. Il s’agit, à en croire le Ministre Agbénonci, d’investissements positifs et durables qui seront là pour structurer l’économie béninoise. « C’est pour ça que nous parlons d’investissements structurants et positifs. L’aide ne peut plus être ce qu’elle était il y a dix, vingt ans. L’aide doit bénéficier à celui qui apporte et à celui qui reçoit. C’est pour cela que le concept promu par le président Patrice Talon a séduit la plupart de ses interlocuteurs qui ont promis l’examiner  afin de lui donner suite », a-t-il clarifié. Mais avant d’aller à Riyad, la capitale du Royaume, le président s’est rendu au siège de la Banque islamique de développement (Bid) qui est un partenaire majeur de l’appui au développement du Bénin. « Il y a été avec aussi la conviction de partager avec eux notre nouvelle vision de développement qui est volontariste où nous essayons de transformer fondamentalement notre économie pour la mettre au service d’un développement qui change le quotidien des Béninoises et des Béninois », selon le Ministre qui a précisé que le chef de l’Etat a présenté, lui-même sa vision qui a été complétée par l’un des ministres de sa délégation. Mieux, il y a eu aussi des entretiens avec des services impliqués dans le domaine sécuritaire à cause des menaces terroristes qui peuvent compromettre les efforts faits et à faire pour le développement. Les deux parties se sont entendues et il y a des développements qu’on observera dans les semaines et mois à venir, a noté Aurélien Agbénonci.
 Félicien Fangnon