Spread the love
cadets Ecu.
Les Écureuils cadets ont eu de la peine face aux Éléphanteaux

Contraints au nul 1-1 il y a deux semaines à Cotonou, les Écureuils cadets ont été sèchement battus samedi dernier 3-1 par la Côte d’Ivoire en match retour du 2è tour des éliminatoires des la Can des moins de 17 ans. Un naufrage collectif d’une équipe qui, pourtant, affichait beaucoup de certitudes avant le match.

A part la 75ème minute où Dieudonné Noumonvi a conclu la seule action collective de son équipe, les Écureuils n’ont jamais réellement existé au stade Robert Champroux d’Abidjan. Une statistique symbolise la pauvreté du jeu béninois : la première frappe cadrée des hommes d’Edmé Codjo est intervenue à la 70ème minute. Le reste du match s’est réduit à une attaque-défense avec une équipe de Côte d’Ivoire qui a pris les choses en main dès les premières minutes. Très à l’aise techniquement et tactiquement, les jeunes éléphants ont plié le match en dix minutes. A la 34ème minute, Guy Koffi Akouété conclut d’une frappe enroulée au point de pénalty une action initiée sur le flanc gauche par Parfait Guiagnon. Balla Sangaré y va de son doublé aux 41ème et 44ème minutes, bien aidé sur son second but par une bourde du gardien de but béninois, qui a relâché un ballon anodin dans les pieds de l’attaquant ivoirien. Mais Abiola Katchon se rattrape en deuxième période en réalisant deux parades, évitant l’humiliation à son équipe. Entre la première période à sens unique en faveur des Ivoiriens et la seconde où les Béninois ont connu quelques éclaircies, le résultat du match est plutôt logique. Battus 4-2 sur l’ensemble des deux matchs, l’aventure s’arrête logiquement pour les Écureuils pour qui le rêve d’une première qualification pour la Can des moins de 17 ans prévue à Madagascar s’arrête, avec le sentiment de n’avoir pas tout donné. Mais en même temps, l’élimination du Bénin paraît logique car l’écart entre les deux nations en termes de formation des jeunes et d’organisation est abyssal. De leur côté, les Eléphanteaux ont réussi leur examen de passage pour le 3è et dernier tour où ils devraient affronter le Ghana, vainqueur du Burkina Faso (5-1) au match aller.

D’Abidjan, Abib Ishola Arouna