Spread the love

élèvessecondairesLes négociations gouvernements et syndicats ont connu une avancée ce mardi 27 octobre. A défaut d’accorder les statuts particuliers aux enseignants, l’exécutif cède les 1.25 qui représentent l’une des mesures contenue dans lesdits statuts.Pour en arriver à cette étape, il a fallu près de quatre d’horloge d’âpres négociations avant que les deux parties ne trouvent un compromis. En dépit de ce pas réalisé, les syndicalistes maintiennent la grève jusqu’au moment de la prise d’un décret reconnaissant que cette mesure des 1.25 est désormais un acquis.  Après l’étude des propositions faites par le ministère des finances, le gouvernement a décidé d’octroyer le montant de 19 milliards 6 aux grévistes, ce qui permet de régler définitivement la question des 1.25 sur tapis depuis 2012. Les syndicalistes ont estimé à l’unanimité que la séance de ce mardi est une avancée notable dans la décrispation de la crise qui secoue le système éducatif du pays. A en croire les grévistes, la conséquence de la mise en œuvre de l’une des mesures des 2 statuts, c’est la signature des deux projets de décret. Pour l’heure le mouvement de grève suit son cours dans les établissements en attendant que les dernières mesures soient étudiées, analysées et présentées en conseil des ministres pour approbation. Toutes les centrales et confédérations syndicales se disent prêtes à poursuivre la grève. A noter que les négociations ont été conduite par le ministre d’Etat chargé de l’enseignement primaire et secondaire Soumanou Djimba et celui de la fonction publique Aboubacar Yaya.

Marcus Koudjènoumè