Spread the love
luc atrokpo
Luc Atrokpo a présidé la session

Les membres de la commission thématique »Agriculture, foncier et aménagement du territoire » (Afat) de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) ont tenu, le jeudi 31 mai dernier, à Savalou,   leur seconde session statutaire de l’année. Présidée par Luc Sètondji Atrokpo, président de l’Ancb, cette rencontre a permis aux participants de prendre connaissance des réformes du secteur agricole.

Avoir une idée claire du rôle dévolu aux Communes et à l’Ancb dans le cadre des réformes en cours dans le sous-secteur de l’agriculture. C’est l’objectif primordial  de la présente session convoquée par l’Ancb à travers sa commission thématique Afat. A l’ouverture des assises, le maire de Savalou Prosper Yao Iroukora  tout en reconnaissant le dynamisme du président de l’Ancb,  s’est réjoui de la tenue effective de la rencontre qui se veut déterminante. « Pas de développement sans l’agriculture », a-t-il  souligné.  Xavier Coomlan Codjia, représentant du Coordonateur du Projet d’appui à la gestion  foncière  locale (Pfl) a,  quant à lui,  salué le partenariat fructueux que son institution a tissé avec la faîtière des Communes.  « Cette étroite collaboration porte déjà ses fruits dans la mesure où elle a  permis de  produire  d’importants résultats avec peu de moyens ».  Au nombre de ces résultats, il voit les influences du projet sur  la gestion foncière dans les Communes. Au regard des avancées notées, il a plaidé pour que les décrets d’application de la loi sur le foncier soient rendus disponibles dans un délai raisonnable pour faciliter la tâche aux élus communaux. Selon Luc Sètondji Atrokpo, président de l’Ancb, cet atelier, au-delà de l’appropriation des réformes agraires, marque le lancement du processus de la délivrance de l’Attestation de détention coutumière (l’Adc) consacrée par l’article 352 du nouveau Code foncier et domanial révisé. A l’en croire, tout est fin prêt pour lancer le processus. Ce document, précise le président de l’Ancb, est l’une des pièces maîtresses  pour obtenir le titre foncier, seul titre de propriété au Bénin. En confiant la délivrance d’une telle pièce aux Communes, Luc SètondjiAtrokpo a estimé que les maires sont mis à l’épreuve aux fins de prouver leur capacité organisationnelle et de gestion. Au terme des travaux, les participants ont exprimé  leurs inquiétudes et formulé leurs recommandations  à l’endroit du Gouvernement.

 Zéphirin Toasségnitché