Spread the love

Adam_Boni_tessi2Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a procédé à l’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’année. C’était hier jeudi 29 septembre 2016 au siège de l’institution.

04 mois ! C’est la durée que la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication a prévu pour étudier les nombreux dossiers qui sont sur sa table. Ceci, conformément aux textes de l’institution. La finalisation de tous les documents indispensables à l’application effective de la loi 2014-22 du 30 septembre 2014 relative à la radiodiffusion numérique et de la loi n° 2015-05 du 30 mars 2015 portant code de l’information et de la communication sont les deux dossiers importants pour l’effectivité du passage de l’Analogie au Numérique. « Notre chantier n°1 est de finir avec la question du numérique », a  déclaré le président de la Haac. Il a aussi laissé entendre qu’un séminaire sera organisé dans les prochains jours pour faire un recensement et une évaluation des actions permettant d’hisser le Bénin au rang des pays qui se conforment au numérique. L’autre point majeur qui fera objet d’étude lors des prochaines assises de l’Institution, selon Adam Boni Tessi, est celui de la préparation et la tenue de la campagne médiatique pour le référendum proposé par le président de la République. Le président de la Haac n’a pas manqué d’inviter tous les conseillers à s’approprier la loi organique portant condition de recours au référendum en République du Bénin. Ceci, compte tenu du caractère particulier de cette campagne médiatique. L’aide de l’Etat à la presse privée, le suivi et le contrôle permanent des organes de presse, la formation du personnel de la Haac sont les points sur lesquels se pencheront également les membres de la Haac durant les  quatre prochains mois. Par ailleurs, le président de la Haac a annoncé la tenue, du 06 au 08 décembre 2016, de la 08ème Conférence des instances de régulation de la communication d’Afrique (Circaf) qui regroupera les 35 présidents membres et leurs délégations.

Régis Hendrik Gnalandjo

(Stag)