Spread the love
TALON-LIONEL
Patrice Talon a une longueur d’avance sur son challenger Lionel Zinsou

La proclamation des résultats du premier tour de l’élection présidentielle par la Cour constitutionnelle est restée sensiblement identique aux grandes tendances annoncées par la Céna. Patrice Talon, porte-flambeau de la Rupture et du Nouveau départ, va en découdre avec Lionel Zinsou, porte étendard du Bénin qui gagne. La question qu’on se pose est la suivante : qui des deux succédera à Yayi Boni le 6 avril ?

Mathématiquement, les dés sont jetés.  Le titulaire du Deug en mathématique est le gagnant. En effet, Patrice Talon bénéficie du soutien des autres membres de la coalition de la rupture dont Sébastien Ajavon (693084 voix), Abdoulaye Bio Tchané (262389 voix), Pascal Iréné Koupaki (177251 voix) pour ne citer que les plus performants après le 1er tour.  Il faut y additionner les autres suffrages des candidats mal classés mais faisant  partie de la coalition de la rupture. Maintenant Patrice Talon lui-même vaut (746528 voix).  Rien qu’en additionnant les suffrages  des quatre qui se suivent après Lionel Zinsou, Patrice Talon totalise 1879252 voix, ce qui est largement au-dessus de la barre des 1509230 suffrages pour obtenir la majorité absolue. Toutefois, toutes les voix sont importantes. Il est donc à présager de nouvelles entrées dans la coalition de la rupture. Car, les nombreux bruissements qui parviennent de la galaxie Prd-Rb-Fcbe laissent entrevoir aussi de nouvelles arrivées dans le camp Talon. Le Nouveau Départ va alors engranger d’autres voix. Mathématiquement donc, Patrice Talon est le 4ème Président de la République du Bénin de l’ère du renouveau démocratique.

Dans le cœur des Béninois

La ferveur avec laquelle le peuple béninois s’est exprimé laisse présager que le soleil rayonnera sur la Marina à compter du 6 avril prochain. Malgré les difficultés qui ont jalonné le processus électoral, notamment la distribution des cartes d’électeur, les Béninois sont sortis nombreux pour exprimer leurs votes. Contrairement  à l’élection présidentielle de 2011,  celles des législatives et communales dernières, l’attention et la mobilisation des uns et des autres a été déterminante. En parcourant la ville de Cotonou le dimanche 6 mars, force est de constater que de nombreuses personnes âgées qui se tenaient à peine débout ou aidées d’une canne, ont investi  les bureaux de vote. Certains sortaient des postes de vote et avaient déjà voté. On lisait sur les visages de ces personnes du troisième âge une certaine joie. De l’autre côté, les jeunes dégageaient toujours cette énergie que tous admiraient. A la fermeture des bureaux, c’est la même mobilisation. Dans la foule, des personnes du troisième âge attendaient le verdict des urnes. A la fin du dépouillement, on lisait encore le même sourire sur ces visages, car c’est Patrice Talon qui est venu en tête dans plusieurs bureaux de vote. Dans le sixième arrondissement, jeunes et vieux se réjouissaient aux alentours du siège de l’arrondissement en scandant le nom de Patrice Talon. Pendant qu’ils criaient, la voie pavée était occupée par des motocyclistes  qui ne pouvaient pas contenir leur joie. Désormais, avec toute la coalition à ses côtés, Patrice Talon a toutes les chances de battre le camp d’en face. Avec cette répartition territoriale, les autres membres de la Rupture sauront semer la graine Talon du nord au sud du Bénin.

L’Homme et le peuple

Le premier tour de la présidentielle  a révélé les qualités de l’homme. Durant la campagne, Patrice Talon a montré aux Béninois ses talents d’orateur. Avec cette qualité, il saura montrer et expliquer au peuple le bien-fondé des reformes. Le peuple veut des emplois. Patrice Talon est le premier employeur du Benin. C’est donc une référence en la matière. On se plaint souvent que les jeunes n’ont pas de modèle. Hormis les considérations religieuses, il peut servir de modèle d’entrepreneur pour de nombreux jeunes en ces moments où l’entrepreneuriat est le maître-mot.  Malgré tous les efforts consentis par les acteurs de la justice, force est de constater que le sentiment d’injustice est la chose la mieux partagée au Bénin. La précampagne et la campagne du premier tour ont été aussi émaillées  de nombreuses violations du code électoral. Sans vouloir être plus royaliste que le roi, le porte-étendard du nouveau départ a été le plus en phase avec ledit code. Cette attitude est une parfaite ébauche du pilier que constituent les réformes constitutionnelles et institutionnelles dans son programme de gouvernance.  Alors, chers Béninoises et Béninois ! Vous avez demandé un modèle. Talon fera l’affaire. Vous avez demandé un homme tempérant et humble, depuis près d’un an, vous le voyez et depuis plus de trois ans vous vivez ses difficultés que vous connaissez. Vous attendez quelqu’un qui connait la maison, qui a fréquenté la maison et qui a déjà travaillé avec les fils de la maison, car il sait déjà ce qui se passe dans la maison. Et bien, le Nouveau Départ et son soleil doivent vous guider. Talon est le mieux indiqué. En attendant, c’est à chacun de nous de décider.   !

Cell Com Cercle Bénin.