Spread the love

Tout est fin pro-homékyêt pour que le Bénin accueille la 36ème Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie (Confejes), du 17 au 21 avril prochain à Cotonou. Le ministre des sports, Oswald Homéky, qui patronne l’événement, en a donné l’assurance au cours d’une rencontre, hier mercredi 12 avril 2017, avec la presse.

L’organisation de la 36ème Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie (Confejes) n’était pas gagnée d’avance pour le Bénin.  «C’est la diplomatie de notre pays qui a payé », s’est réjoui le ministre  des sports, Oswald Homéky. Pas moins de 43 ministres de la jeunesse et des sports des pays membres de la Francophonie seront à Cotonou pour cette rencontre qui, vu le contexte de sa tenue, revêt un cachet particulier. En effet, elle est celle de la dynamisation  de  cette organisation non gouvernementale dont la naissance remonte à 1969. Il s’agit pour les participants, pendant les cinq jours de travaux,  de lui redonner un souffle nouveau qui passe par une revue à mi-parcours préparatoire d’une révision pragmatique des orientations  2015-2018, définies par la 35ème conférence ministérielle,  l’internalisation  des orientations définies par le 16ème sommet  des Chefs d’Etat et de gouvernements de la Francophonie, l’adoption de nouveaux textes fondamentaux, la hausse des cotisations des Etats et gouvernements du Sud et enfin la désignation du Secrétaire Général  pour un mandat de 4 ans à partir du 1er septembre 2017. La rencontre de la Confejes de Cotonou est un nouveau test grandeur nature pour le Bénin. Malgré la qualité des hôtes et l’exigence de l’organisation,  le ministre des sports du Bénin reste serein. Oswald Homéky rassure que le Bénin va bien tenir son rang de pays de terre d’hospitalité.
 
Abib Ishola Arouna