Spread the love
albert
Albert Tévoédjrè soutenu par Doris Leuthard

La visite de la présidente de la Confédération suisse, Doris Leuthard, au Bénin  continue de porter ses fruits. Et pour cause, le projet «La paix par un autre chemin» initié par le professeur Albert Tévoédjrè, vient de recevoir l’appui de la Confédération helvétique.

Le leadership du président de la République Patrice Talon vient une fois encore  de payer. En effet, très touchée par son discours lors de l’Assemblée générale des Nations Unies le 21 septembre 2016 sur l’urgence de l’éradication de la pauvreté de masse,  la Suisse après le Japon, vient d’apporter  son appui officiel au projet « La paix par un autre chemin». Doris Leuthard, présidente de la Confédération suisse l’a fait savoir le 13 juillet 2017 lors de sa visite au Bénin. Par cet acte, la présidente suisse approuve sa forte adhésion et celle de son pays à la démarche proposée par le Bénin avec l’appui de l’Union africaine. La question de la gestion internationale des opérations de paix connait ainsi une nouvelle approche initiée par l’Afrique et de plus en plus soutenue par d’autres partenaires. Vu le coût de plus en plus élevé des opérations de paix et la détermination de certains gouvernements à ne plus y participer à un haut niveau, il urge alors de  rechercher des solutions alternatives appropriées, tenant compte des spécificités culturelles et religieuses de certains conflits  dans des espaces de misère sociale et de chômage aggravés. La mise en place de ce projet s’inscrit alors dans un contexte de brassage des forces sociales, culturelles et religieuses pour résoudre  l’équation « misère – chômage  en espaces de potentiels conflits religieux ». Cette initiative du Centre panafricain de prospective sociale (Cpps)- institut Albert Tévoédjrè s’ajoute à d’autres réalisations  qui marquent les esprits, celles notamment de structures sociales conjointes des religions pour l’éradication de la pauvreté. Intelligemment coordonné et soutenu, ce projet du  Bénin pourrait s’avérer  une contribution non négligeable à des opérations  de paix de plus grande efficacité.

Mohamed Amoussa

(Stag)