Spread the love

 

celestine-adjonohoun
Célestine Adjanohoun, nouveau maire de Ouidah

La journée d’hier a consacré la fin de l’incertitude dans la Commune de Ouidah. Un nouveau maire est enfin connu et a nom Célestine Adjanohoun. A peine élue, la nouvelle locataire de l’hôtel de ville annonce déjà de profondes réformes sous le signe de l’unité et de la paix. Elle a été plébiscitée par 11 voix pour et une abstention.

Une nouvelle ère s’ouvre  à Ouidah. L’élection de Célestine Adjanohoun à la tête de la Commune sonne la fin de plusieurs mois d’immobilisme. Populations en liesse et personnel soulagé après plusieurs semaines d’attente (sans ressources en raison de l’absence d’un ordonnateur de budget) saluent cette arrivée qui, pour beaucoup, est une délivrance. Mais pour en arriver là, il a fallu beaucoup de concessions. Certaines ont carrément échoué, car des alliés d’hier ont fait volte face. D’autres ont prospéré. L’immobilisme était perceptible mais hier était le tournent décisif. C’était pratiquement l’ultime formule pour guérir de l’enlisement futile à Ouidah. C’en était fait, le nouveau maire est connu. Célestine Adjanohoun, troisième maire femme du Bénin, promet peser de tout son poids pour conforter la paix et l’unité à Ouidah pratiquement divisée et qui est à reconstruire. Pour racoler les morceaux et impliquer tous les acteurs, même les mecontents d’hier, elle compte sur son sens de dialogue et son ouverture. Pour elle, nul ne sera de trop dans cette mission commune de développement. Ouidah, déclare-t-elle, doit se réconcilier avec elle-même. « Le maire Séverin Adjovi est un grand-frère. Je pense que nous constituons une famille et je suis ouverte à recevoir de lui tous les conseils. Tous ceux qui sont de Ouidah et qui pensent qu’on peut travailler pour le développement de Ouidah, je suis disposée », a-t-elle déclaré.

Hospice Alladayè