Spread the love
Fassinou-Akomavo
Fassinou Akomavo, président de la Ccib région Porto-Novo

Le jeudi 30 novembre 2017 s’est tenue à la salle de réunion de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin région économique de Porto-Novo,  la séance de présentation des projets de développement des Communes de l’Ouémé et du Plateau.

Les représentants des maires des  14 Communes des départements de l’Ouémé et du Plateau, ont, en prélude au 1er Forum économique des affaires  et des investissements  qui se déroulera  les 11,12 et 13 décembre  2017  à Porto-Novo, présenté aux experts commis  pour les accompagnés,   les différents projets  de développement retenus  par leurs conseils. Ainsi, Porto-Novo, Bonou, Adjohoun, Adjarra, Missrété, Sakété, Sèmè-Podji, Avrankou, Pobè, Ifangni, Aguégués, Dangbo ont tour à tour présenté leurs projets en présence de Fassinou Akomavo, président de la Ccib région économique de Porto-Novo et son collègue Marcel Gougla accompagné de Okiri Salomon, directeur de l’aménagement du territoire et des consultants. Les experts ont formulé des critiques  à l’égard  des  projets exposés qui ont manqué de  perspicacité  et de sagacité. Cette faiblesse de tous les projets, n’a pas échappé aux yeux des  consultants qui ont reçu l’aval du président de la Ccib Porto-Novo afin que ceux-ci,  avant l’ouverture du forum, puissent  revoir les projets  non seulement dans leur constitution, mais aussi et  surtout dans leur présentation. Cependant, il faut noter qu’outre les Communes, un privé intéressé par l’élevage et l’agriculture a décidé d’investir dans la production en masse du porc, de  l’élevage jusqu’à la transformation. Pour ce privé, après les études, Cotonou  etPorto-Novo consomment à elles seules plus de 1000 porcs par jour ;  ce qui veut dire qu’un marché existe  et il suffit seulement de le rentabiliser. La production, selon leurs explications, va également booster d’autres secteurs agricoles, notamment celui de l’agriculture et principalement la culture maraichère dont on se servira pour nourrir les porcs. C’est dire, que peu de temps après l’organisation du forum économique des affaires et des investissements, des projets concrets  feront corps avec le développement des  deux départements, afin de lutter contre le chômage grandissant  qui fait  des jeunes d’éternels désespérés de la vie. Ce  projet d’élevage  et de transformation de la viande de porc, s’il voyait le jour est une clé pour les portes actuellement fermées du grand voisin qu’est le Nigeria.

A.T