Spread the love

unicef1C’est pour permettre aux journalistes béninois de s’approprier des armes contre le virus Ebola, que l’Unicef a initié à leur endroit une séance de recyclage. Ouvert ce matin au siège de l’institution à Cotonou, cet atelier de formation est prévu pour durer deux jours avec à la clé plusieurs communications au programme.

Le Bénin n’a pas enregistré de cas du virus Ebola. Mais ceci na pas empêché le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) de procéder à la sensibilisation d’une trentaine de journalistes et de communicateurs venus d’horizon divers. Pendant deux jours, ces hommes des médias seront outillés sur les armes contre la fièvre hémorragique à virus Ebola à travers une séance de recyclage. Pour cette première journée, il a été question pour les professionnels des médias de comprendre comment la communication avec la population peut sauver des vies et aider à prévenir la propagation d’Ebola. Il a été retenu également, que la communication est cette arme qu’il faut savoir manipuler pour toucher positivement sa cible. Place sera faite dans l’après-midi à la communication basée sur le changement de comportement de la population toujours dans la lutte face à Ebola. Il convient de rappeler qu’une séance de recyclage a déjà eu lieu dans ce sens en octobre dernier.

                                       Judith Rolande Capo-Chichi