Spread the love
arbre-toko
Le maire Charles Toko (à droite) et le préfet Djibril Mama Cissé donnant le top de la célébration à Parakou

L’Ecole primaire publique d’Albarika a abrité, hier jeudi 1er  juin 2017, la 33ème  édition de la Journée nationale de l’arbre. La célébration de cette journée cette placée sous le thème « Arbre, énergie et économie vert » a permis de mettre en terre, 450 plants de Mélina à Parakou.  

Après N’Dali en 2016, c’est la ville de Parakou qui a accueilli la 33ème  édition de la journée nationale de l’arbre dans le département du Borgou.  Pour cette édition, 450 pieds de Mélina ont été mis en terre dans l’enceinte de l’école primaire publique d’Albarika à Parakou. A cette occasion, il y avait autour du Préfet Djibril Mama Cissé et du maire Charles Toko de Parakou, une forte mobilisation des agents des eaux et forêts, des membres de la conférence administrative départementale du Borgou, des élus municipaux et locaux, des  cadres et agents de la préfecture et de la mairie de la localité. A en croire le maire Charles Toko, le conseil municipal de Parakou fait du reboisement une priorité au regard des effets néfastes des changements climatiques sur la planète terre ces dernières années. C’est pourquoi, a-t-il dit, il a pris la décision de reboiser toutes les écoles primaires publiques et collèges d’enseignement général dans un premier temps. L’objectif à terme, a précisé le premier citoyen, est que tous les lieux publics, en priorité les écoles et collèges soient entièrement reboisés. Outre cela, il est prévu le reboisement des artères principales dès la fin des travaux urbains. Egalement, la mairie pense déjà à recourir à un prestataire privé pour l’entretien des plants. Charles Toko a confié qu’il rêve d’une ville  verte avant la fin de son mandat. Il a saisi cette occasion pour inviter tous ses administrés à poser le pas utile à côté de l’action publique en plantant un arbre partout. Pour le préfet Djibril Mama Cissé, la journée nationale de l’arbre célébrée le 1er  juin de chaque année a été instituée au Bénin par le décret n°85-291 du 2 juillet 1985 et marque le début de la campagne nationale de reboisement. Il a longuement évoqué l’utilité de la Journée nationale de l’arbre et la nécessité d’une campagne nationale de reboisement. Il a, enfin, invité toute la population à prendre conscience de l’enjeu environnemental et de la nécessité d’une gestion durable des ressources forestières.
 
Alexis Ogoubi
(Collaboration)