Spread the love
scrabble
Le scrabbleur béninois Olindé-Martus Fandohan a réalisé un exploit

La sélection nationale de scrabble a réussi ses débuts aux 45ès Championnats du monde francophone de scrabble qui se déroulent en ce moment à Agadir (Maroc). Vendredi, le Béninois Olindé-Martus Fandohan a en effet surpris tous les observateurs en dominant le Néo-Zélandais Nigel Richards par le score serré de 462-451. Dans ce match d’ouverture de l’épreuve classique, le joueur de série 4, qui malheureusement n’est pas très connu du grand public de cette discipline, et qui de surcroît ne figure pas dans les classements internationaux, a inscrit son nom de belle manière, dans les anales du scrabble. D’autant qu’il a réussi à dominer le redoutable champion du monde en titre, Nigel Richards. Dans le jeu, la très bonne connaissance de la grille et la stratégie agressive développées par le scrabbleur béninois auront eu raison d’un Richards très concentré, mais à la peine tout le long de la partie. Certes, quelques frissons dans les ultimes secondes du match, mais la victoire était bien là, au bout des jetons de l’Ecureuil scrabbleur. Nigel Richards est une référence du scrabble dans le monde. Il est craint par tous ses adversaires. « Je peux vous dire que Nigel est trop fort. Tout le monde a peur de lui (…) », avait confié le président de la Fédération béninoise de scrabble, Roland Kouton, avant la compétition. Le Bénin peut espérer d’autres exploits à Agadir. Julien Affaton, ancien champion du monde, François Xavier Adjovi, Emile Agbanglassi et Hervé Boni sont très attendus. La compétition prendra fin le 27 juillet.

E.A.B