Spread the love

TransformateursUn grand pas vient d’être franchi dans le cadre de la construction de la centrale thermique de Maria-Gléta 2. Le matériel lourd commandé en Europe vient d’être acheminé au Bénin. Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, était dans l’après-midi du vendredi 31 août 2018 au Port Autonome de Cotonou pour sa reception.

La construction de la centrale thermique de Maria-Gléta 2 ne connaîtra pas le même sort que celle du régime Yayi. Le Chef de l’Etat en a fait le serment, et son ministre de l’Energie s’attèle à concrétiser ce vœu. L’arrivée au Port autonome de Cotonou des lourds équipements confirme que sous le président Patrice Talon, il n’y aura aucun éléphant blanc.  Au total, c’est sept (07) moteurs de 18,7 MW, deux (02) transformateurs de 122 NGA, cinq (05) alternateurs et un lot de pièces de rechange qui ont été acheminés à Cotonou par le navire Calypso. En attendant la réception officielle, le ministre de l’Energie Dona Jean-Claude Houssou ne cache pas sa joie de constater que tout va comme sur des roulettes. A l’en croire, l’arrivée de ces équipements lourds et neufs,  est la preuve que la centrale électrique thermique, dual fuel  de 120 MW à Maria-Gléta ne sera pas un éléphant blanc. « Le président Talon a vu juste. Et ce que nous voyons aujourd’hui est dans la continuité de la dynamique insufflée notamment dans tous les secteurs et particulièrement dans le secteur de l’énergie qui est un secteur prioritaire.  Selon l’autorité ministérielle, le « Dire et faire »,  doit être une vertu partagée par tous, car c’est cela qui se traduit aujourd’hui par la transformation structurelle de l’économie de notre pays.

Jean-Claude Houssou n’a pas manqué de féliciter et d’encourager tous ses collaborateurs et acteurs de la chaîne, tout en les invitant  à plus d’engagement pour des résultats plus probants. Le coordonnateur du projet, Eméric Tokoudagba, pour sa part, a fait savoir que l’arrivée effective des équipements prouve à suffisance que la construction de la centrale avance à grands pas. Fayikou Yaya, le Secrétaire général de la Sbee, quant à lui, a assuré qu’avec la construction de cette centrale thermique, les rares coupures d’électricité seront conjuguées définitivement au passé au grand bonheur des populations. Il faut rappeler que ce projet de construction de la centrale électrique thermique de 120 Mw exécuté par l’Entreprise Bwsc, d’un coût global de 106 milliards de francs Cfa pour une durée contractuelle de 18 mois (Bwsc promet de livrer le chantier en 16 mois) est aujourd’hui à un taux d’exécution de plus de 52%.

 Joël Samson Bossou