Spread the love
Sacs-pangolins
Les sacs de pangolin arrêtés au fret de l’aéroport

L’affaire « 513 kg de pangolins » arrêtés en mars 2018 au fret de l’aéroport de Cotonou a connu son dénouement le 7 mai 2018 au Tribunal de première instance (Tpi) de Cotonou. L’auteur principal de nationalité chinoise est condamné à 36 mois d’emprisonnement fermes, 2 millions d’amendes et 40 millions de FCfa de dommages-intérêts. Un complice a été relaxé au bénéfice du doute et le second est condamné à 6 mois d’emprisonnement assortis de sursis, 500 000 FCfa d’amendes et 500 000 FCfa de dommages-intérêts. Tous les trafiquants ont été mis sous convocation après paiement d’un montant forfaitaire en guise de caution. De sources dignes de foi, l’auteur principal ne s’est plus présenté aux audiences suivantes depuis qu’il a été mis sous convocation. Et rien ne prouve qu’il réside encore sur le territoire national pour que les forces de sécurité publique aillent à sa recherche pour répondre de ses actes. Du coup, la question qu’on se pose est de savoir s’il va à un moment donné purger sa peine et payer les 42 millions de FCfa. Les acteurs de la lutte contre la criminalité faunique souhaitent que le ministre du Cadre de vie et du développement durable implique ses structures sous-tutelle dans ce dossier afin que les sanctions soient appliquées. Quant à la justice, elle doit continuer par jouer sa partition pour que la sauvegarde des espèces fauniques menacées d’extinction soit une réalité au Bénin. Pour rappel, le pangolin est une espèce intégralement protégée par la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin.

 AT