Spread the love

Hubert Djogué 2La section départementale du Littoral-Est (Akpakpa et la commune de Sèmè-Podji) de l’Association des professeurs de français du Bénin (Apfb) a communié avec les apprenants de l’arrondissement d’Aholouyèmè mercredi 23 janvier 2019. C’est à l’occasion de la séance du  »Café littéraire » qu’elle a organisée pour eux au Ceg Aholouyèmè.

Ils étaient plusieurs centaines d’élèves à participer à la rencontre littéraire dénommée  »Café littéraire » du mercredi 23 janvier 2019 dans l’arrondissement d’Aholouyèmè (commune de Sèmè-Podji). De Torri Agonsa à Kétonou en passant par Goho, Agonsagbo, Djèho, Vèdo, les apprenants des collèges publics et privés de cette division territoriale ont rallié le Ceg Aholouyèmè pour s’abreuver au torrent de la littérature. En effet, il était revenu aux professeurs de lettres Albéric Montcho du Ceg Le Littoral et Fiacre Ganhoutodé du Ceg Sèkandji de diriger la causerie-débat autour du roman  »Serment d’abstinence » de l’écrivain béninois Abdel Amzat Hakim Lalèyè, œuvre au programme en classe de 3ème au Bénin. Sous la supervision de Viviane Akpédjé  Gbèwa, trésorière générale du bureau de la Section départementale du Littoral-Est, du Directeur Inoussa Hovo et du Censeur Jules Vodounon du collège qui accueille l’événement, le rendez-vous littéraire a été lancé par l’animateur d’établissement en français, Jérôme Amayo. Admiration, attention soutenue, émotions par moments et curiosité étaient visibles sur les visages des participants. Selon Diane, élève au Ceg Kétonou, c’est pour la première fois qu’elle assiste à une pareille séance. « Je suis très contente de prendre part à ce rendez-vous littéraire. Nous n’en avions pas l’occasion dans notre zone. Si cela peut se faire régulièrement, ce serait génial », a-t-elle fait savoir. Et à Abel du Ceg Aholouyèmè de préciser : « Moi, je n’ai pas le roman. Mais pour avoir participé à cette rencontre littéraire, je peux en dire quelques choses. Car j’ai pris des notes ». Selon  l’animateur d’établissement Hugues Gbemavo du Ceg Kétonou, la lecture est le socle de toute réussite scolaire et cette séance littéraire va certainement impacter nos apprenants et les inciter à la lecture. C’est pourquoi il a souhaité que le Ceg Kétonou accueille aussi un tel événement. Si pour Fiacre Ganhoutodé, il s’est agi d’apporter un peu de leur lumière aux apprenants, Albéric Montcho a, quant à lui, été ému de la volonté des élèves à apprendre et de leur engagement à lire désormais. Satisfaite de la réalisation réussie de cette activité littéraire contenue dans le Plan de travail annuel (Pta 2019) du bureau auquel elle appartient, Viviane Gbèwa a déclaré que « tout homme ouvrant un livre y trouve une aile et peut planer là haut’ ». A l’en croire, le succès de cette activité est à l’actif des Ae et des professeurs de français de l’arrondissement d’Aholouyèmè, des membres de l’administration du Ceg Aholouyèmè et surtout du président Hubert Djogué de la section départementale du Littoral-Est.

 AT