Spread the love

CstbLa confédération syndicale des travailleurs du Bénin tient depuis ce vendredi matin, son 5ème congrès ordinaire à la Bourse du travail de Cotonou. A l’issue du congrès, un nouveau bureau va être connu. Mais Paul Essè Iko n’en sera pas le secrétaire général. Il a annoncé qu’il n’est  pas candidat à sa propre succession. C’était après avoir entonné le traditionnel slogan « Camarade Salut » qui sera certainement son dernier en sa qualité de secrétaire général de la Cstb.

Pour Paul Essè Iko, il s’agit d’une retraite au niveau de la Cstb et non sur le plan  de la lutte pour l’intérêt général. Il a fait savoir qu’il compte se repositionner face aux défis de l’heure. L’homme à l’accoutrement rouge dira que c’est à juste titre que le thème du 5ième congrès est choisit pour son élan révolutionnaire. Il s’agit donc de «  Réaffirmer la ligne révolutionnaire de la cstb ». Mais il ne sera pas loin de la lutte pour la cause des travailleurs, il affirme d’ors et déjà son repositionnement et sa disponibilité à conseiller son syndicat. Les larmes dans la salle n’ont pas eu raison de l’homme qui a, à son actif un bon bilan dans le cadre de la lutte contre la précarité et les conditions des travailleurs. Loin de vouloir se reposer sur ses lauriers, l’homme assure de sa disponibilité à conseiller la confédération dont il a eu la charge durant trois années. Pierre Zanou-Amaveta, Conseiller technique au dialogue social et représentant du ministre de la Fonction Publique n’a pas manqué de mot pour reconnaitre les mérites du Secrétaire général sortant de la Cstb. Pour lui, il s’agit d’un homme au caractère particulier mais dont la ligne directrice et le dévouement au combat sont restés inchangés. Pour l’heure, aucun candidat n’est connu. Les travaux du 5ième congrès de la Cstb s’achèvent demain et vont consacrer l’élection d’un nouveau bureau avec à la tête le successeur de Paul Essè Iko.

Régis H. Gnalandjo (Stag)