Spread the love

sobebra-1Le syndicat des travailleurs de la Société béninoise des brasseries du Bénin (Syntra-Sob) a entamé ce samedi 08 octobre son 6ème congrès ordinaire. Pendant deux jours, les travailleurs de cette société vont s’entretenir autour du thème : le concept du pluralisme syndical et ses conséquences sur le développement de l’entreprise : cas du Bénin. Le lancement a eu lieu en présence du directeur général adjoint de la société, du représentant du ministre du travail et de la fonction publique ainsi que les travailleurs de la Sobébra.

Selon le  secrétaire général du Syntra-Sob, Vincent de François Bonou, le thème de ce 6ème congrès a été choisi à dessein, ceci en raison de la naissance d’un nouveau syndicat. « Nous trouvons que ce n’est pas bien pour nos intérêts, c’est pour ça nous avons voulu qu’on nous entretienne sur les conséquences, ce qui pourrait nous permettre de revenir à la normale. » a-t-il justifié.

Profitant de l’occasion, il a fait le bilan des travaux abattus par son syndicat. Il s’agit de l’augmentation de la grille salariale du personnel tous les ans,  des intérêts sur les indemnités de congés et de treizième mois, de la mise à disposition des équipements de protection individuelle pour la sécurité du personnel.

Pierre Zannou, représentant du ministre du travail et de la fonction publique, est convaincu que  le syndicat en tant partenaire social incontournable dans l’entreprise n’a pas que la fonction revendicative. De ce fait, il a exhorté les uns et les autres au dialogue social : « La ministre souhaite que vos travaux se déroule dans la conviviabilité, dans le respect des uns et des autres en dépit de vos divergences. Elle rappelle aussi que vos assises se tiennent dans un contexte économique très difficile. De ce fait, elle vous exhorte à utiliser l’âme de dialogue social, c’est-à-dire la négociation collective dans l’entreprise, vous devez donc mutualiser vos efforts avec vos responsables  de votre unité de production pour trouver les solutions qui se posent à vos compréhensions. Travail, discipline responsabilité, pourraient vous aider à y arriver. » En fin de propos, il a affirmé que le gouvernement béninois prendra les mesures complémentaires pour aider la Sobébra à surmonter la crise qu’elle traverse depuis quelques semaines. Rappelons que des suggestions ont été faites au cours de cette rencontre pour remédier à la floraison des produits extérieurs sur le marché béninois.

Léonce ADJEVI