Spread the love
desire azatassou
Le Commandant Désiré Azatassou activement recherché

Un fait divers militaire  a troublé la quiétude des militaires, la matinée de ce 1er janvier dans les casernes Kandi. Aux dernières nouvelles, la situation au camp est normale. Les éléments vaquent normalement à leurs occupations.Aux premières heures du lundi 1er janvier 2018, aidé de quatre subalternes, le Commandant Désiré Azatassou a défoncé la porte de la résidence du chef de corps, avec qui il a des relations difficiles, puis l’a enfermé dans le local disciplinaire du camp. Ensuite, il a pris la direction de Ségbana. C’est alors que ne comprenant plus rien au comportement de leur gradé et profitant d’une panne survenue de voiture, les quatre éléments qui le suivaient ont rebroussé chemin pour rentrer au camp et déposer leurs armes et munitions. Reconnu déséquilibré et instable, le Commandant Désiré Azatassou, a déjà fait l’objet de plusieurs sanctions de la part de sa hiérarchie par le passé. Il est interdit de mission onusienne. En effet, pour son comportement inapproprié, l’Onu l’a inscrit sur sa liste rouge et interdit suite à des écarts comportementaux. Par ailleurs, c’est en raison de ses comportements,  renseigne-t-on, alors même que ses camarades de promotion sont actuellement commandants de corps, qu’il est encore en position d’adjoint. Les recherches se poursuivent pour retrouver le Commandant qui, d’après ses collègues,  se dit être un «  illuminé ».Autant dire que la situation est parfaitement sous contrôle.

AT