Spread the love
toko-gbian-gbadamassi
Soutenu par le maire Charles Toko et le député Robert Gbian, Rachidi Gbadamassi…

(Têtes couronnées et population soutiennent Talon)
Au détour de sa sortie de sa sortie politique dans la 8ème circonscription électorale le weekend écoulé, le président de Durr-Barka, Rachidi Gbadamassi et les siens ont officiellement largué les amarres avec l’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent au profit du régime du Nouveau départ.  
La page Yayi est définitivement tournée dans la 8ème circonscription électorale. Le président du parti Durr-Barka et les militants ont sonné le glas de l’alliance Force cauris pour un Bénin émergent à l’occasion d’une sortie politique effectuée le weekend écoulé à Parakou. Rachidi Gbadamassi et les militants du parti ont par cet acte traduit la volonté des populations de la cité des kobourou d’accompagner le président Patrice Talon dans sa vision du développement du Bénin. Il s’agissait pour les leaders du Parti de s’organiser et de définir la nouvelle conduite à tenir dans la perspective des prochaines joutes électorales. Mais avant de lever le voile sur sa nouvelle directive politique, le député Rachidi Gbadamassi a présenté un bilan séduisant des actions menées par le système en place pour le mieux-être des populations. En s’adonnant à cet exercice qui force respect et admiration, Gbadamassi a salué les efforts inlassables du gouvernement pour un Bénin révélé. Des « Microcrédits aux plus pauvres Nouvelle génération » aux différentes réformes, en passant par les projets qui s’annoncent pour la 8ème, les militants de Durr-Barka et leur chef entendent assumer pleinement ce choix. A cet effet, un accent particulier a été mis sur l’engagement des militants à s

rois-parakou
… reste le chouchou des têtes couronnées et de la population

uivre  l’idéologie de leur leader.
Les gardiens de la tradition en phase avec Gbadamassi
Ils étaient nombreux les têtes couronnées à faire le déplacement de Parakou pour être des témoins de l’événement. Ainsi, les rois et autres garants de la tradition à savoir, le roi Bourg Sounon et le roi de Kika, n’ont pas marchandé leur soutien à Rachidi Gbadamassi. La plupart des Imams de Parakou ont béni ce grand rendez-vous sous la bannière de l’imam Wokaya et l’Imam central de Yarakinnin Adam. De même, les chefs quartier et autres élus locaux ont embouché la trompette du leader de Durr-Barka. Au-delà d’une sortie politique, Rachidi Gbadamassi et ses hommes viennent de mener une grande action de salubrité nationale car à compter du dimanche 23 juillet 2017, les Fcbe ont été réduites à néant. Plusieurs personnalités politiques à savoir le Vice-président de l’Assemblée nationale, le  Gal Robert Gbian et le Préfet du département du Borgou, Djibril Mama Cissé ont tous donné leur caution à l’événement. Le maire de la commune de Parakou, Charles Toko, a quant à lui, effectué le déplacement en signe d’amitié et du respect des accords politiques existant entre le député Rachidi Gbadamassi et lui.

AT

Extrait de l’allocution de Rachidi Gbadamassi
Mesdames et Messieurs,
De façon globale, je voudrais parler dune synergie d’action qui propulse progressivement notre pays vers le développement. La gouvernance du  Président Patrice Talon est la synthèse des énergies positives émises par l’ensemble des Chefs d’État qui se sont succédé à la tête de notre pays. C’est tout le secret de sa réussite à mon avis. C’est d’ailleurs le lieu de rendre un vibrant hommage à ces présidents de la République. Je veux nommer Feu Général Mathieu Kérékou à qui nous devons la stabilité politique, le Président Nicéphore Soglo qui a réussi le renouveau économique et puis le président Boni Yayi qui a aussi apporté sa touche autant qu’il a pu bien que nous faisions partie de ceux qui pensent qu’on pouvait obtenir beaucoup mieux si les choses avaient été faites autrement ces 10 dernières années. Pour nous, le Président Patrice Talon est envoyé par la providence pour parachever l’ouvre gigantesque de reconstruction de notre cher et beau pays le Bénin. De notre analyse et de notre regard d’observateur attentif, nous estimons qu’après 15 mois, il n’a pas démérité surtout au regard de l’état de santé financière particulièrement difficile dans lequel il a pris les rênes du pays. Le plus important, il a pris la mesure de cette situation et travaille d’arrache-pied pour renverser la tendance et ceci sans grand bruit. En témoignent les grands chantiers entamés depuis le 06 avril 2016 avec certains qui portent déjà leurs fruits sur le plan social, économique, politique et institutionnel. Je voudrais citer entre autres :
– le découpage territorial suivi de la nomination des chefs lieu de départements et des 12 préfets ;
– les reformes dans l’administration ;
-Les reformes dans nos universités ;
– le retour des microcrédits aux plus pauvres ;
-le projet Benin-taxi avec près de 300 jeunes et leurs familles qui en profiteront de façon direct ;
-le projet emploi jeunes qui va impacter 17 mille jeunes artisans, transformateurs agricoles et autres acteurs du domaine touristique. A l’arrivée, 12 mille parmi eux bénéficieront de subventions d’installation et de démarrage de leurs activités.
Ce projet prend en compte les jeunes peu instruits, ou pas du tout instruits.
Déjà 8.500 sont recrutés à travers toutes les communes de notre pays, avec pour idéal de retenir autant de femmes que d’hommes ;
-les subventions pour les cantines scolaires. Sur les 4 ans à venir, ce sont 27,2 milliards de FCfa que le gouvernement injectera, voilà un dossier hautement social, que l’implication active et efficace du chef de l’État ont permis de sauver, au grand bonheur des enfants bénéficiaires et de leurs parents ;
-Les reformes dans le secteur des Gsm ;
-La mensualisation des bourses universitaires. Il s’agit là aussi dune mesure salutaire qui aura pour impact direct l’amélioration des conditions de vie de nos enfants sur les campus universitaires. Et cela mérite d’être salué.
-l’Organisation des concours de recrutement d’agents de l’État et des Examens professionnels au profit de l’administration publique au titre de l’année 2017. Selon nos statistiques, en tout, ce sont donc 19 mille  personnes qui seront directement impactés par ces concours et examens professionnels. A ce niveau, nous tenons à rassurer nos chères populations de la 8eme que nous nous battrons pour que nos jeunes bénéficient de ces emplois, évidemment par les procédures réglementaires.
– Les réformes salutaires mises en œuvre dans la filière coton depuis avril 2016 sont indiscutablement révélatrices de la connaissance et de la maitrise du domaine par les actuelles autorités. Avec la production record de la campagne écoulée, le Bénin vient d’être repositionné dans le concert des meilleures nations  productrices de l’or blanc dans la sous-région, soit troisième au plan sous régional.
-A tout ceci, il faut ajouter les différents types d’exonérations qui soulagent le pouvoir financier des béninois, le Financement Fnpeej ainsi que diverses autres actions de portée sociale telles que l’amélioration sensible du niveau de sécurité des personnes et des bien, la réduction des braquages, la fusion des forces de sécurité publique en une police républicaine.
Pour ce qui est spécifiquement du Borgou, je m’en voudrais de ne pas évoquer la capacité de fourniture de l’eau potable à Parakou qui a été augmentée pour passer de 6 à 9 millions de litres par jour même si nous attendons la résolution définitive des problèmes en approvisionnement d’eau avec un autre méga projet de réhabilitation du barrage de l’Okpara de 15 milliards conjointement financé par la Boad à hauteur de 13 milliards et 2 milliards par l’État béninois. Les travaux sont constitués de trois (03) lots.
Le premier lot est constitué de la pose de canalisations dans tous les quartiers de Parakou et dans les localités de Kika 1 et Kika 2.
Le deuxième lot est constitué des travaux de construction des différents châteaux d’eau et puis
Le troisième lot composé de l’acquisition de près de 7 mille kits de branchement. La bonne nouvelle c’est qu’à la date d’aujourd’hui tous les trois lots sont lancés, les dépouillements des dossiers d’appel d’offre sont en cours et les marchés seront attribués d’ici à un mois. Les premiers travaux démarrent effectivement en décembre prochain pour s’achever en 2018. Avec ce projet, toute la population de la commune de Parakou, de Kika1 et 2 sera sécurisée en matière d’approvisionnement en eau pendant près de 25 ans. C’est le lieu de remercier, au nom des populations, le Chef de l’État pour son implication personnelle dans la concrétisation de ce projet ainsi que les cadres de la Soneb en particulier le Directeur Général M. David Babalola pour leur appui et leur suivi technique du dossier. Mais déjà avec notre lobbying, l’eau potable est désormais disponible à Tchaourou et à Tchatchou. Chose inédite que les populations ont salué, en indiquant que leur fils est resté au pouvoir pendant 10 ans et que cela na pas été possible.
Aussi voudrions-nous saluer et encourager le gouvernement et particulièrement son Chef pour avoir commandité les audits au niveau de la gestion de la filière Coton. C’est une courageuse décision que le parti Durr-Barka salue et exhorte l’exécutif à aller jusqu’au bout afin que toute la lumière soit faite sur ce dossier. Car aucune nation ne peut se bâtir sur l’immoralité, le manque d’éthique et la gabegie. Il faut que de simples individus cessent de confondre les caisses de l’État à leur patrimoine personnel. Ces fonds qui sont dilapidés peuvent permettre de résoudre assez de problèmes sociaux. Et c’est tout à fait normal que ça grogne sur le plan social lorsqu’on sait que le peu de ressources dont nous disposons est accaparé par un groupuscule de personnes qui en disposent sans remord.
Qui dit mieux?
Nous y reviendrons.
Je suis particulièrement heureux des investissements faits dans le secteur de l’éducation, la dynamisation de l’administration communale, le renforcement de l’éclairage publique et l’assainissement du secteur des transports urbain. Rendons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Quant à nous élu parlementaire, nous ferons le lobby nécessaire afin que d’autres projets prennent corps dans notre ville et dans les autres communes de la 8ème circonscription dont je salue les différents maires. Grâce à la diplomatie parlementaire et celle municipale avec le coaching de l’autorité préfectorale, nous réussirons à négocier l’achèvement et la mise en service de l’aéroport de Tourou, le démarrage des activités du port sec, un appui substantiel au conseil municipal afin de lui permettre de satisfaire les aspirations de nos populations qui attendent beaucoup de nous.
Tel est le sens de notre mission, de notre vision et de notre objectif. Malheureusement, cette idéologie forte dans tous les sens du terme a failli être trahit lorsque l’Alliance à laquelle nous appartenions a opéré un choix voué à l’échec. En tant que visionnaire politique bien averti, nous avons vu venir le danger et avons pris notre destin en main en toute indépendance. Nous étions pratiquement les seuls à prendre nos marques parce que nous avons très tôt su que ce candidat externe n’était pas préparé à assurer la relève. Ceux qui en avaient la capacité ont été purement et simplement sacrifiés. Et c’est parce que nous avions eu le courage de dénoncer avec véhémence et vigueur que nous sommes vilipendés. Cela nous vaut toute la haine viscérale et cette cabale nourrie à notre encontre aujourd’hui par les caciques du régime qui ont cautionné cette politique mâle inspirée. On trouve notre ombre partout, en témoignent les dernières inventions et mensonges grotesques montés de toutes pièces pour nous discréditer à travers les réseaux sociaux. Il vaut mieux que ces gens reconnaissent leur incapacité à convaincre la masse que de se cacher derrière des alibis fallacieux pour justifier leur infortune. C’est bien dommage ! Car aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années.
C’est en respect à la volonté de la population qui nous a tout donné et après une analyse minutieuse et approfondie de la situation politique nationale, que nous avons librement pris la décision de suspendre notre appartenance à l’Alliance Fcbe et apportons notre soutien total aux actions du président Patrice Talon. Nous ferons désormais chemin aux cotés du président Patrice Talon qui pour nous est la solution aux problèmes de la 8ème circonscription électorale. Dès lors, nous occuperons constamment le terrain politique afin que les vendeurs d’illusion, les spécialistes en intoxication et les aigris politiques en perte de popularité ne viennent semer la confusion et le doute dans la tête des populations.
Que ceux qui pensent reconquérir le pouvoir publique par les mobilisations claniques et ethniques et régionalistes se détrompent car seul Dieu donne le pouvoir, comme il en a donné à d’autres tels que Hubert Coutoucou Maga, Sourou Migan Apithy, Ahomadégbé, Mathieu Kérékou, Nicéphore Soglo et même Boni Yayi. Et ce n’est pas maintenant qu’il faut réinventer la roue, c’est un ordre établi par Dieu qui ressemble à une scène de théâtre, lorsque vous finissez de jouer votre rôle vous passez derrière le rideau. Patrice Talon est l’élu de Dieu pour notre pays et j’exhorte tout le peuple béninois à prier pour lui afin qu’il se rétablisse entièrement et se porte de mieux en mieux pour assumer ses charges présidentielles.