Spread the love

SAFIOU-AUGUSTINDe sources concordantes, le président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Augustin Ahouanvoèbla, envisage de porter plainte -au nom de l’instance nationale- contre le ministre des Sports, Safiou Idrissou Affo, à la suite des dernières déclarations de ce dernier tendant à le discréditer et à le jeter en pâture. Selon son entourage, c’est une plainte pour injures publiques, incitation à la violence et à la vindicte populaire qui a été formulée par l’avocat du président de la Fbf. En décidant de saisir la justice, Ahouanvoèbla veut emmener le ministre des Sports à justifier ses propos dans les médias. « Ce sont ces deux (le président Augustin Ahouanvoèbla et le secrétaire général Bruno Dossou, ndlr) qui tuent le football béninois. Ils doivent être chassés (…) », avait notamment asséné l’autorité, sur un ton menaçant, le 27 février 2015 à Parakou. Même s’il peut se prévaloir de son rang de ministre pour ne pas répondre des accusations portées à son encontre, Affo devra se présenter devant les tribunaux quand il sera démis.

Joint au téléphone hier, le président Ahouanvoèbla préfère toujours garder le silence. Cette attitude s’expliquerait par les recommandations qu’il a reçues récemment de la Fifa. Nos sources révèlent qu’il aurait reçu pas moins de trois correspondances l’instance internationale lui demandant d’être serein et de ne pas réagir. La Fifa aurait expliqué au président de la Fbf qu’elle suit la situation relative aux sorties médiatiques du ministre des Sports de près.

 Epiphane Axel Bognanho

 Des supporteurs manipulés…

La sortie médiatique de la Fédération béninoise des associations de supporters (Fébas) et de l’Union nationale des associations de supporters (Unas) mardi dernier pour dénoncer la gestion du Comité exécutif de la Fbf a surpris les observateurs du football béninois. En effet, ces supporters se sont présentés devant les médias quelques jours après avoir rencontré le ministre des Sports. C’est la preuve qu’ils sont manipulés par celui qui a intérêt de tirer sur la Fbf. La manipulation a été donc orchestrée au ministère des Sports ! Selon les indiscrétions, l’argent a circulé dans le milieu. C’est ce qui les motivé à organiser une conférence de presse alors qu’ils se plaignaient de n’avoir pas les moyens pour soutenir les équipes nationales. En ce moment, ils sont divisés d’autant qu’il y a une frange de supporters qui n’ont pas suivi le mouvement. « Je peux vous confirmer que les gros sous circulent et devant l’argent, peu de personnes résistent. C’est vraiment dommage, mais nous allons faire de notre mieux pour atténuer ça (…) », a confié un éminent membre du bureau de la Fébas qui s’est désolidarisé du mouvement.

E.A.B