Spread the love

augustin ahouanvoéblaLa 7è journée du championnat national de football a été marquée le week-end écoulée par des incidents à Avrankou où le club local recevait Asvo. Informé de la situation, le président d’Avrankou Omnisports, Augustin Ahouanvoèbla (photo), a regretté ces événements. Lire la correspondance qu’il a adressée au président de la Fédération béninoise de football (Fbf).

Le président d’Avrankou Omnisports

 A

Monsieur le président de la Fédération béninoise de football

 Objet : Incidents match Ao # Asvo

 Monsieur le Président,

Je viens, par la présente, vous rendre compte de ce qui suit :

Le dimanche 16 décembre 2018, Avrankou Omnisports a rencontré sur son terrain son homologue Asvo dans le cadre de la 7ème journée du championnat Vitalor Ligue 1. A l’issue du match perdu par mon club, des affrontements ont eu lieu entre supporters. Les arbitres auraient même été menacés ou violentés.

Ces actes de barbarie, qui sont à l’antipode des objectifs nouveaux du développement du football souhaités par l’État central et du nouvel élan que vous insufflée au football national, sont à décourager avec force et vigueur.

C’est pourquoi je marque ma totale désapprobation face à ces actes ; en attendant que les enquêtes judiciaires ne permettent de situer les responsabilités et que les sanctions adéquates ne soient prises par la Fédération Béninoise de Football, je voudrais vous inviter à délocaliser sur un terrain quelconque les prochains matches d’Avrankou Omnisports afin de me permettre de réorganiser tous les acteurs et supporters d’Ao autour d’une lutte durable et efficace contre la violence sur le stade d’Avrankou.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, mes salutations distinguées et très fraternelles.

 Augustin Ahouanvoèbla