Spread the love

houngbedjiPas besoin de trop réfléchir pour savoir que le Parti du Renouveau démocratique est mal en point. Le plus grand parti de ces dernières décennies perd des plumes. Les départs s’enchainent, Houngbédji est-il en mauvaise passe ?

La note devient de plus en plus salée pour le Prd. Déjà deux départs font perdre le sommeil au leader du parti. L’opinion s’exclamait suite au départ massif de 31 conseillers communaux du parti dans la sixième circonscription électorale, mais il semble que ce n’était que le top d’une longue série de départs. La nouvelle était perçue comme inédite dans le temps car les départs, ce n’était pas vraiment la tasse de thé au Prd. Ce parti n’est pas habitué à cette forme de désertion à l’instar de la Renaissance du Bénin (Rb) qui avait fini par s’y résigner. Le Prd a reçu une forme de douche qui paraît singulière dans son histoire. Pour justifier ce désamour total avec celui qui a étégt depuis longtemps leur mentor, Sébastien Dohou et les frondeurs ont avancé un argument tout aussi surprenant. La seule raison qui a semblé motiver leur acte est le refus de leur parti originel de se fondre dans un grand bloc. Le fait donc pour le Parti du Renouveau démocratique de ne pas accepter se fondre dans les blocs en présence  leur ont suffi pour rompre les amarres. Ces frondeurs qui, dans le temps, avaient déclaré faire preuve de réalisme politique ont sans attendre rejoint, pour la plupart, le bloc de la majorité présidentielle. Dans le temps, les inconditionnels du parti des Tcho tcho ont pris ces départs comme un épiphénomène arguant fermement que le parti sortira plus fort de cette épreuve. Les jours passent, mais les nouvelles ne semblent pas conforter cette thèse. Adrien Houngbédji et les siens ont perdu encore des plumes ce week-end dans l’une des communes phares du parti. La razzia d’Akpromissérété doit faire réfléchir, car le coup mérite méditation. 32 conseillers communaux ont rompu les amarres avec le Parti du Renouveau démocratique. Contrairement à la première démission où le bloc majoritaire s’est taillé la part de lion, à Akpromissérété, Ajavon Sébastien a aussi pioché dans la besace de Hagbè. Le Prd est en train d’être secoué sérieusement de l’intérieur par la mouvance auquel il appartient. C’est à ce niveau justement que se trouve l’énigme. Qu’est-ce qui peut bien expliquer ces départs ? Crise politique intestine ? Guerre de leadership ? Stratégie de déstabilisation ?

 Les élections législatives,  vrai casse-tête

 Il semble que le Parti du renouveau démocratique n’est pas selon les calculs l’allié majeur dans l’Ouémé selon les calculs des forces politiques proches du pouvoir. On murmure même que Adidjatou Mathys sera au cœur de la stratégie de combat dans cette circonscription électorale. A l’allure où vont les choses, le Prd devra rivaliser avec les partis du bloc de la majorité à laquelle il appartient. C’est à ce niveau qu’on ne comprend pas vraiment le coup fourré en cours contre le Hagbè national. Est-ce vraiment son refus de s’associer aux blocs politiques comme l’a affirmé en son temps Dohou qui lui coûte ce désamour ? Pour l’instant, la dynamique notée et la forte présence des ministres du gouvernement au lancement de la Cbr démontrent vraiment que Houngbédji est ‘’out’’ du calcul. Même s’il est vrai que politiquement l’homme n’a plus vraiment rien à prouver, son parti ainsi que les ténors se verront fondamentalement sacrifiés. En tout cas, la bataille ne sera pas aisée pour le Prd surtout qu’on sait que de l’autre côté Sébastien Ajavon aussi cherche à grappiller sérieusement dans ses fiefs. Tenaillé des deux côtés, Houngbédji et les siens doivent véritablement ceindre les reins, car l’horizon paraît sombre. Une question demeure tout de même. Au sein de quel bloc évoluera le Prd ? Pratiquement écarté de la majorité et répugné par l’opposition, on réalise que la tendance au regroupement est désormais exclu pour le Prd.  Pourra-t-il faire l’affaire seul alors que du côté de la mouvance comme de l’opposition les partis et mouvements se mettent ensemble. Quel sera le score du Prd ?

 AT