Spread the love
FREDDY-HOUNG
Freddy Houngbédji dénonce une destitution en violation des textes

Le Coordonnateur au budget de la Commission électorale nationale autonome (Céna) était hier l’invité de l’émission  »Grand rendez-vous » de Soleil Fm. À base d’un argumentaire clair et basé sur les textes réglementaires, il a démonté un à un les allégations de dépassement budgétaire, tendant à justifier sa destitution.

C’est au rôle d’un avocat plaidant sa propre cause que Freddy Houngbédji s’est essayé au cours de cette émission de grande audience. Il a ainsi récusé les chefs d’accusation énumérés contre sa personne pour le destituer. « Un dépassement de budget n’est pas un détournement », précise-t-il. A ce propos, il a martelé que tous les actes qu’il a accomplis sont en respect avec les textes. Selon ses explications, le président de la Céna est l’ordonnateur du budget. « A ce titre, il apprécie l’opportunité de toute proposition d’engagement de dépenses à lui soumise par le Coordonnateur», précise le règlement intérieur. Prenant appui sur le code électoral, il démontre l’incongruité de cette pseudo destitution : « En cas de faute grave commise, les membres de la Commission électorale nationale autonome (Céna) peuvent être relevés de leur fonction par décret pris en conseil des ministres, sur proposition de l’Assemblée nationale suite à une enquête parlementaire. Il est aussitôt pourvu à leur remplacement selon la procédure prévue à l’article 19 ci-dessus », indique l’article 22. Ce qui n’est pas le cas ici. Se fondant ensuite sur les articles 14 et 15 du règlement intérieur de l’institution, il bat en brèche tous les autres arguments brandis pour procéder à son remplacement. « Le Président de la Céna est élu au scrutin uninominal secret et à la tribune par ses pairs pour une durée de 7 ans. Au premier tour du scrutin, la majorité qualifiée des 4 sur 5 des membres de la Céna est requise. A défaut, la majorité absolue des membres présents est requise aux tours suivants », mentionne l’article 14. Quant à l’article 15, il précise : « Les deux autres membres du Bureau sont élus poste par poste, dans les mêmes conditions définies à l’article 14 ci-dessus, au cours de la séance ». Jusqu’à la fin de l’émission, Freddy Houngbédji a soutenu qu’il reste et demeure le seul coordonnateur du budget de la Céna. Il se veut pourtant un pacifiste et ne souhaite pas entretenir la polémique dans cette affaire.

 Abdourhamane Touré