Spread the love
placide-houngbedji
Placide Houngbédji, président de l’Ujab

Le centre de documentation et d’information juridique a servi de cadre au lancement de la Semaine du jeune avocat. La cérémonie qui s’est déroulée hier lundi 7 août 2017 a connu la présence du président de l’Union des jeunes avocats du Bénin (Ujab) des acteurs de l’appareil judiciaire.

Faire l’état des lieux sur la justice béninoise afin de formuler des recommandations pour corriger les défaillances observées. C’est l’objectif visé par l’Union des jeunes avocats du Bénin (Ujab), en initiant la Semaine du jeune avocat. Placée sous le terme « regards croisés sur la justice béninoise », cette semaine est une occasion pour réfléchir sur les maux qui minent la justice au Bénin. Dans son discours d’ouverture, Raoul Placide Houngbedji, président de l’Ujab, dans un premier temps, a indiqué que la justice est la plus importante des institutions constitutionnelles nationales, donc elle devrait mériter la confiance des acteurs et usagers. Il a également déclaré  que la Semaine du jeune avocat  a pour objectif de réunir les acteurs et usagers autour d’une table afin que les regards soient croisés. « J’invite les participants à mûrir les réflexions pour corriger les maux qui minent la justice », a-t-il affirmé. A en croire Honoré Aloakinnou, 1er président de la Cour d’appel, l’Ujab à travers cette initiative, assure la relève et entend contribuer à la crédibilité et à l’équité de la justice. Quant à Cyril Djikoui, l’ancien Bâtonnier, cette initiative vient à juste titre, car il urge de réfléchir aux problèmes qui minent la justice. Il n’a pas manqué d’exprimer sa joie.  Au terme de la cérémonie d’ouverture, une conférence inaugurale a été animée par un panel de 4 acteurs du système judiciaire.  Au cours des communications, plusieurs thèmes ont été abordés et des solutions ont été proposées.  La Semaine du jeune avocat se tient du 7 au 12 août 2017.
 
Mohamed Amoussa (Stag)