Spread the love
pascal-hessou
Le maire de Comè, Pascal Hessou interpellé à porter haut les plaintes de ses administrés

Le tronçon routier Comè-Djakoté n’est plus praticable. Il est bloqué depuis  un certain moment en raison de l’abandon de la construction d’un collecteur d’eau à Djakoté situé dans la ville de Comè. En effet, depuis quelques mois, il est très difficile aux usagers de circuler sur ce tronçon qui débouche sur la grande voie. En dehors des véhicules à quatre roues à qui il est impossible d’emprunter le tronçon, les motocyclistes peinent à l’utiliser. Le collecteur en chantier ne cesse de créer des désagréments aux riverains. Plusieurs personnes ont déjà payé le prix de cette négligence des agents chargés d’exécuter les travaux sur ce tronçon routier. « La fois dernière, des enfants sont tombés dans ce grand trou. Même pour aller à pied, c’est difficile » fustige Jacob Dégbévi, un des riverains du quartier Djakoté. Pour l’usager Adolphe Ahoussi, l’abandon du chantier illustre la mauvaise foi des entrepreneurs. Pire, précise-t-il, ce chantier fait le lit aux reptiles et moustiques qui dérangent leur quotidien. A en croire, le sage Jacob Dégbévi, il urge que les autorités communales interviennent pour que cette infrastructure soit vite construite pour le bonheur des populations. « Il faut que les travaux s’achèvent dans les délais fixés, car nous souffrons trop. Nous en appelons à l’intervention des autorités communales et nationales », souhaite le sage. Malgré les plaintes formulées par les populations, le chef mission du projet Paurad qui assure la maîtrise d’ouvrage, Lucien Alladayè mentionne que le chantier  s’exécute normalement. Pour lui, ce sont les points d’accès au collecteur qui sont bloqués. « Pour que le collecteur soit bien construit, il faut des préalables. Dès qu’on va poser des alertes qui sont en cours de réalisation, les souffrances des usagers seront du passé. Mais en attendant, j’exhorte toute la population à la patience», conclut-il.

 C. A
(Br Mono-Couffo)