Spread the love
Abdoulaye-Gounou
Abdoulaye Gounou a vanté les innovations du Code pénal

L’émission « Ma part de vérité » a reçu dimanche 17 juin 2018, le député Abdoulaye Gounou. Il a expliqué la motivation des parlementaires pour le vote du nouveau Code pénal.

« Le nouveau Code pénal est innovateur et permettra à la justice de jouer efficacement son rôle, puisque de nouvelles dispositions ont été prises en compte ». Ainsi s’est exprimé le député Abdoulaye Gounou sur l’émission dominicale « Ma part de vérité ». A l’écouter, il s’agit, entre autres, du Code sur le terrorisme, la cybercriminalité, l’eau, le foncier, les atteintes à l’environnement avec des peines précises. « Il était temps que ce Code soit voté, puisqu’il était dans l’antichambre du l’Assemblée nationale depuis dix-sept ans », a-t-il souligné. Il a estimé qu’il ne devait pas y avoir de polémique, parce qu’il faut moderniser les textes pour permettre à la Justice de disposer de cadre juridique adéquat pour réprimer les déviances. En ce qui concerne la date du vote Code et l’élection de Joseph Djogbénou à la tête da la Cour constitutionnelle, le député a précisé que c’était une coïncidence, car les députés ont décidé de vite finir avec le dossier. A son avis, l’article 238 qui interdit les regroupements non-autorisés n’est qu’une disposition de la police administrative qui a été mise dans le nouveau Code. Il en est de même pour l’article 929 qui interdit l’importation et la commercialisation de l’essence frelatée que certaines dispositions comme le Code douanier, la loi sur la concurrence ont toujours réprimée, a fait comprendre  le député. « Nous n’allons pas toujours apprécier les articles dans le sens de la répression, alors que c’est aussi une manière de prévenir les populations des peines qui sanctionnent certaines  déviances », a-t-il martelé. Pour finir, il a invité les Béninois à ne pas céder à l’intoxication, car il n’y aura pas de brutalité, ni de violence contre les acteurs de la contrebande.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)