Spread the love

zinzindohoue-abrahamLa multiplication des sorties médiatiques par Rosine Soglo contre le président de la République et le bureau politique national de la Renaissance du Bénin sort le président de la Renaissance du Bénin (Rb) de son mutisme. A travers un communiqué, Abraham Zinzindohoué remet la doyenne d’âge de l’Assemblée nationale à sa place et l’invite à exempter le chef de l’Etat de la campagne de dénigrement. Lire le communiqué.

Communiqué

Depuis quelques temps, la doyenne d’âge de l’Assemblée nationale la députée Rosine V. Soglo, multiplie contre le président de la République et le Bureau politique national  de la Renaissance du Bénin que j’ai dirigé jusqu’au récent congrès extraordinaire du Parti, des sorties médiatiques intempestives.  L’aberration et les erreurs d’appréciation contenues dans ses déclarations comme souvent, agressives,  appellent les clarifications ci-après :

1- C’est une évidence que le Président Nicéphore D. Soglo et la Présidente Rosine Vieyra Soglo ont joué tant à la naissance que dans la vie de la Renaissance du Bénin (Rb), un rôle important dont nous militants, gardons et conservons pieusement dans notre cœur, de vifs souvenirs.

2- C’est en raison de leur dévouement à la cause du parti que nous militants, avons le devoir de donner à cet héritage commun, l’orientation légale, juridique et politique nécessaire.

3- En conséquence, avec la confiance soutenue des militants, seuls dépositaires des intérêts du parti, convoqués au congrès  extraordinaire du samedi 27 octobre 2018, il a été prononcé dans le cadre de la réforme du système partisan, la fusion de la RB dans un grand  ensemble,  notamment le bloc progressiste, conformément à ses statuts et à la nouvelle charte des partis politiques pour remplir les conditions fixées par le Code électoral.

4-  Le président Patrice Talon dont le Programme d’actions du gouvernement permet effectivement l’amorce du développement aisément remarquable de notre pays le Bénin, doit être exempt alors, de cette hérésie et de cette campagne de dénigrement motivées par des raisons familiales,  s’agissant de la Rb.

 Président de la Rb fusionnée au Bloc progressiste

 Abraham Zinzindohoué