Spread the love

les promoteurs de l'Académie KabongoUne vingtaine de jeunes joueurs issus de l’Académie Kabongo sports de Parakou (Aksp) et environs vont s’envolent en direction de l’Allemagne pour un séjour d’environ trois semaines. Un programme très alléchant y est concocté pour eux par les promoteurs de l’académie, Katrin Meyer et Koffi Nanzif alias Kabongo. Créée depuis 2014 et enregistrée légalement en 2017, l’Académie Kabongo Sports est installée à Parakou (ville située à plus de 400 km au nord de Cotonou) au quartier Banikanni dans le 2è arrondissement avec une soixantaine de gamins. Sous la houlette du coach Raoul Zamba, on retrouve dans cette académie des U9, des U12 et des U15. Pour ce voyage pris en charge intégralement par les promoteurs accompagnés de leur partenaire allemand, ces jeunes des catégories U12 et U15 séjourneront pendant trois semaines à Brême. Ils participeront à la Coupe Karlschmidt qui est un tournoi international de football réservé aux académiciens. Ils livreront aussi des matchs amicaux contre des villes voisines de Brême. Une fois sur place, ils utiliseront les installations du centre de formation de leur partenaire pour leurs séances d’entraînement avec des entraîneurs allemands. L’entraineur de l’Académie Kabongo et les joueurs auront donc droit à un stage de recyclage. Le séjour sera aussi une occasion de découverte de la ville de Brême. Ainsi, les jeunes béninois visiteront tour à tour le Weser stadion de Brême, le parlement de Brême où il est prévu une rencontre d’échanges avec un député dudit parlement d’origine africaine, et un ancien joueur du Werder Brême avec l’Unicef, l’usine de montage de la marque de voiture Mercedes et de montage de l’avion Airbus et l’Université de la ville. Ils boucleront leur série de visites par les sponsors et le partenaire. Tout est donc prévu par les promoteurs Katrin Meyer et Koffi  Nanzif alias Kabongo pour rendre agréable le séjour de ces futurs stars du cuir rond en terre allemande. A noter que des démarches pour obtenir le soutien des différentes autorités ne serait-ce que administratif sont restées vaines. Des actes qui contrastent avec la nouvelle vision des dirigeants du football en particulier et du sport en général au Bénin.

Corneille Gohonou