Spread the love

Upr congrèsLes militantes et militants du parti Upr du député Issa Salifou Saley et ceux du parti Alafia du ministre Alassane Séidou, ont validé la fusion de leur parti respectif dans le Bloc progressiste. Ils l’ont clairement signifié lors d’un géant meeting le samedi 03 novembre 2018 à Kandi.

C’est fait. L’Upr et Alafia s’effacent définitivement dans le bloc progressiste. Cette fusion a reçu l’approbation unanime de tous les militants en présence du préfet du département de l’Alibori, des maires du département et des têtes couronnées. Les deux partis soutenant le Chef de l’Etat à Kandi dans la première circonscription électorale sont prêts et en ordre de bataille sous la bannière des forces progressistes. Avec au front le député Issa Salifou Saley et Alassane Séïdou, les militants  des deux partis se sont donné la main pour adhérer au Bloc progressiste en vue de  rafler les trois sièges qui seront en compétition lors des législatives. Pour Issa Salifou, l’objectif de la  fusion de l’Upr et d’Alafia et cette adhésion au Bloc progressiste, est de ratisser large lors des prochaines élections. « Aujourd’hui, nous avons eu l’accord de la base d’aller dans le Bloc progressiste, la première force autour du chef de l’Etat. Lors des joutes électorales, on ne fera aucun cadeau ni à l’opposition ni aux républicains. Nous partons pour les trois sièges», a-t-il martelé. Le ministre a, de son côté, réitéré son engagement et c lui de son parti Alafia à travailler aux côtés du parti Upr et du grand Bloc progressiste pour une victoire certaine lors des prochaines élections. Cet acte de bravoure posé par ces deux leaders politiques a été salué par le maire de Banikoara, SarakoTamou représentant des maires de l’Alibori à cette occasion. Le maire de KandiAlidou Démolé Moko a, quant à lui, exprimé, au nom des populations de Kandi, sa gratitude au député Issa Salifou et au ministre Alassane Séïdou. Il n’a pas passé sous silence les réalisations du gouvernement du président Patrice Talon au profit de la Commune de Kandi. Pour le préfet de l’Alibori, ce choix de Issa Salifou et de Alassane Séïdou est l’expression de leur engagement à soutenir les actions de  Patrice Talon. Toutefois, il a insisté sur la sincérité des adhésions puisse que, d’après ses propos, l’atteinte des objectifs du Pag et des réformes du système partisan en dépend.

 Z T

(Br Borgou-Alibori)