Spread the love

Epiphane-Quenum-2Les différentes instances et les militants du parti du Rassemblement pour la démocratie et la République (Rdr)  étaient en Congrès extraordinaire le samedi 03 novembre 2018. Au terme des échanges, le président du parti, Epiphane Quenum a reçu l’adhésion de ses militants pour la fusion  du Rdr au Bloc progressiste.

C’est par un « oui » à l’unanimité que les militants et sympathisants du parti Rassemblement pour la démocratie et la République (Rdr) ont donné leur accord à leur leader charismatique, Epiphane Quenum afin que le parti puisse se fondre dans le  « Bloc progressiste ». C’est pour se conformer à la réforme du système partisan que ces hommes et femmes sont sortis nombreux pour dire « oui » à la fusion du Rdr. Ils ont donc décidé de mettre à disposition du Bloc progressiste, tous les attributs de leur ancien parti. Pour Julien Faladé, président du Comité d’organisation, le parti Rdr ne compte pas faire exception pour la formation des grands blocs de partis conformément aux idéaux du chef de l’Etat, Patrice Talon. A ses dires, le congrès se tient dans le cadre de l’affermissement de la démocratie. A sa suite, Epiphane Quenum, président du Rdr, dans un franc-parler, a expliqué aux militants, toutes les étapes ayant abouti à la création du  parti depuis sa démission de la Rb. A l’en croire, le Rdr a choisi de s’allier au président de la République en raison de ses aspirations pour le Bénin. « Nous ne pouvons pas rester en marge des réformes qui porteront le Bénin sur la voie d’un développement radieux », a-t-il déclaré. Selon  Epiphane Quenum, il est temps de cesser avec le multipartisme et de s’unir pour construire le Bénin. « Lorsque les forces sont dispersées, le développement est hypothéqué. Nous ne pouvons prospérer qu’en nous fusionnant avec d’autres partis », a-t-il indiqué.  Il faut noter que conformément aux textes, la fusion et la dissolution du parti est décidée au cours d’un congrès constitutif par un vote du 2/3 des congressistes.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)