Spread the love

administration-pPlusieurs composantes de l’administration sont logées dans des bâtiments loués. Celles appartenant à l’Etat ne sont plus adaptées et ne peuvent plus être rénovées à cause de leur coût élevé. L’Etat paie près de 10 milliards de FCfa de loyers par an. C’est pour résoudre ce problème que le gouvernement a inscrit dans son Programme d’actions la construction des cités ministérielle et administrative à Cotonou et Abomey-Calavi regroupant les cabinets des ministres et les directions centrales.

10 blocs de 5 étages pour accommoder 20 Ministères seront construits à Cotonou. C’est la cité ministérielle qu’entend construire le gouvernement pour amortir le coût onéreux de la location des composantes de l’administration. A ce titre, toutes les études sont terminées et le dossier de consultation des entreprises est livré. Ce projet va démarrer avant la fin de l’année 2018. Egalement, il est prévu une cité administrative basée à Ahossougbéta à Abomey-Calavi composée de 16 bâtiments R+3. Il y aura des directions techniques. L’intérêt de ce projet est de retenir à Abomey-Calavi des milliers de personnes qui s’engouffrent dans les embouteillages tous les matins et soirs. Cela permettra de gérer la mobilité urbaine. Dans ce cadre, un contrat a été déjà signé avec Polytechnologie et les travaux vont démarrer le 1er juillet 2018. La déclaration d’utilité publique de l’espace est bouclée et le préfet fait les diligences pour que l’arrêté de mise en consommation soit signé. De plus, douze cités administratives départementales, préfectures et des blocs seront aussi construits pour accommoder dans chaque Chef-lieu de département 24 directions départementales. Elles sont déjà dans un contrat avec Polytechnologie sur financement chinois. Ce programme vise à moderniser le cadre de travail de l’administration publique béninoise. Le gouvernement a initié un programme d’assainissement des plages avec 4 000 jeunes de façon sporadique, et 500 jeunes qui gardent de façon permanente la côte d’Hillacondji jusqu’à Sèmè-Kraké. Ainsi, des brigades de jeunes ont été mises sur pied. Cela va se poursuivre jusqu’à l’arrivée des aménagements balnéaires.Sur les 500.000 emplois annoncés pour le Pag, le secteur du Cadre de vie à lui seul 150.000.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)