Spread the love

glo djigbé 2Les travaux de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé vont bientôt démarrer. Conformément au chronogramme établi pour la libération du périmètre, une délégation du comité interministériel mis sur pied par le chef de l’Etat pour l’exécution du projet, a organisé le vendredi 5 janvier 2018 au siège de l’arrondissement de Glo-Djigbé, une séance de sensibilisation des propriétaires terriens sur le dédommagement.   

Les propriétaires terriens concernés par le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé sont désormais fixés sur l’opération de dédommagement. A la faveur d’une séance de sensibilisation initiée par le comité interministériel, le chronogramme de mise en œuvre du processus de libération du domaine de l’aéroport a été dévoilé aux populations de Glo-Djigbé qui sont sorties massivement pour ne pas se faire conter l’événement. L’une des activités dudit chronogramme est l’affichage de la liste des propriétaires terriens répertoriés après l’approbation du document issue de l’enquête foncière et immobilière par le Conseil des ministres du 15 novembre 2017. Pour inviter les populations des Communes affectées à sortir consulter la liste des propriétaires terriens sur le périmètre aéroportuaire, le comité interministériel a entamé une tournée de sensibilisation. Ce vendredi, c’est la Commune de Glo-Djigbé qui était à l’honneur. Pendant plus de deux heures, l’équipe conduite par Victorien Kougblénou, Directeur général de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) a présenté les modalités de dédommagement aux populations qui vont être soit déplacées de leur site actuel ou relogées conformément aux normes internationales en la matière. Selon le gestionnaire du domaine de l’Etat à l’Andf Kamirou Lafia Yarou, la séance vise à expliquer les tenants et les aboutissants du processus en cours et recueillir les inquiétudes des acquéreurs. S’agissant de l’affichage de la liste des propriétaires terriens, il a été rappelé à l’attention de tous que l’opération est prévue pour durer un mois. Elle prendra fin le 13 janvier 2018. Les propriétaires ont été invités à se rapprocher des lieux d’affichage au niveau communal pour la vérification de leur identité et le respect de leur superficie. Après cette date, interviendra le traitement et la prise en compte par le comité interministériel des différentes réclamations. C’est après cette étape, que va démarrer le dédommagement proprement dit. « Les cas litigieux seront transmis à la justice», a rassuré Kamirou Lafia Yarou.   Le chef d’arrondissement de Glo-Djigbé, Ludger Thomas Ouinsou, le chargé de mission du préfet de l’Atlantique, le représentant du ministre du Cadre de vie et le porte-parole des associations des propriétaires terriens ont remercié le chef de l’Etat pour sa volonté de concrétiser ce vieux projet de plus de 40 ans.

S.A