Spread the love

ANJORINMis sous mandat de dépôt le 7 septembre dernier dans l’affaire disqualification des Ecureuils pour tricherie sur l’âge des joueurs, les prévenus seront devant la justice ce mardi 23 octobre 2018. Il s’agit de l’ancien président de la fédération béninoise de football, Anjorin Moucharafou, du directeur des compétitions de l’institution, Quentin Didavi, du secrétaire administratif, Zéphirin Déguénon, de l’entraineur principal Lafiou Yessoufou, de l’entraineur adjoint Jonas Nounawon, de l’entraineur des gardiens Jean-Louis Noumanhangnan, de Dr Parfait Aivodji du staff médical des équipes nationales et des 10 joueurs incriminés dans ce dossier. La Professeur Vicentia Bocco, titulaire en imagerie médicale dont le centre (Clinique Les Grâces) a validé la contre-expertise, Moise Ekoué, directeur technique national et bien d’autres personnes sont également attendus à l’audience de ce mardi. Il est à rappeler que les faits remontent au 2 septembre dernier à Niamey où le Bénin devrait prendre part au tournoi qualificatif de la zone B pour les éliminatoires de la Can Cadets Tanzanie 2019. Une fois à Niamey, le test d’Irm fait sur les joueurs sur place par un centre agréé par la Confédération africaine de football (Caf), a  montré que 10 sur les 18 joueurs présents ne sont pas qualifiés pour prendre part à ladite compétition.  Face à cette situation, le Bénin a été disqualifié de la compétition. Le Procureur de la République, près le Tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou s’est alors saisi du dossier. Une enquête a été ouverte et a permis de mettre sous mandat de dépôt les mis en cause. Ils seront écoutés ce mardi 23 octobre 2018 au cours d’une audience devant la première chambre des flagrants délits.

Léonce Adjévi