Spread the love

gouv-talonL’installation de la Nouvelle cimenterie du Bénin  (Nocibé) serait un gros scandale financier. C’est ce qui se susurre sur toutes les lèvres depuis quelques temps. Des mauvaises langues découvrent dans ce scandale la part belle que l’ancien chef de l’Etat aurait accordé à ce promoteur qui est exonéré des taxes d’importation sur les intrants, les importations de certains matériels. Ceci, sur plus d’une décennie. A en croire les rumeurs, l’entrepreneur est un veinard, parce qu’il aurait obtenu son marché gré à gré, sans passer par les procédures habituelles, d’appel d’offres. Face à cette situation, des députés ont interpellé le gouvernement pour éclairer leurs lanternes, car l’exploitation et la transformation industrielle de calcaire, d’argile et de latérite dans les Communes d’Adja-Ouèrè, de Pobè et de Kétou, où opère la Nocibé, s’assimilent à un crime économique cautionné par les gouvernants.

MA