Spread the love

ICC-SERVICESLes promoteurs de la société Icc Services plusieurs témoins cités dans cette rocambolesque affaire d’escroquerie  ont comparus ce lundi 17 décembre 2018 devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme CRIET. Émile Tégbénou, Guy Akplogan, Michel Agbonnon ont répondu à l’appel du procureur spécial contrairement à quatre autres prévenus qui étaient absents.  

Associations de malfaiteurs, escroquerie avec appel au public, exercice illégal des activités bancaire et de microfinances, faux en écriture privée, corruption, recel d’escroquerie et vol de documents sont entre autres chef d’accusation retenus contre les prévenus. Au cours de la séance, le président de la CRIET a demandé aux mises en cause Guy Akplogan, Émile Tégbénou, Ludovic Dohou, Clément Sohounou, Michel Agbonon, Étienne Tinhoundo, Justin Dimon s’ils reconnaissent les faits qui leurs sont reprochés mais ils ont tous répondus par la négation. Guy Akplogan, l’un des cerveaux de la nébuleuse déclare avoir été reçu par Nestor Dako, directeur de cabinet du président Boni Yayi en 2008, puis par le président Boni Yayi qui l’a confié au professeur Géro Amoussouga qui devrait les aider à avoir l’agrément pour exercer. Notons la présence dans la salle du ministre d’Etat Pascal Iréné Koukpaki, Armand Zinzindohoué, ancien ministre de l’intérieur de Boni YAYI et de l’ancien Garde des sceaux Victor Prudent Tokpanou.

Marcus Koudjènoumè